Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 17:49

 

 

 

 

 


 

La forêt des mâts s'est jetée en brouillon,

Dans un désordre bon enfant.

Sur la mer bougillonne,

Il y a comme un hérisson de crayons.

 


Grappillant à la nuit

Des larmes de soleil,

Elle trace des sillons blancs de lumière.

On voit des éclats de fête rire bleu ciel.

 

 

On entend des murmures de bois

Qui chuchotent des frottements secs.

Ça fait des clacs et roucoule des  cliquetis.

Le chœur des voiles ondulent des frôlements.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article

commentaires

Elo 22/06/2011 23:11


On voit ces ondes et ces mats sur la mer aux reflets d'une ville la nuit... Enfin, ton texte m'avoque ça et ce sont les images qui me viennent ! bises


Dan 22/06/2011 20:24


Ces clacs et ces cliquetis me rappellent, avec bonheur, mes escales dans les ports. Dan