Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 22:00

 

 

 

 

10552395 902256383122034 8184526489491922828 n

Photo fondation Abbé pierre

 

 

 

 

Au coin de la rue

 

 

 

 

 

Pierre est heureux.

Il contemple la hutte de bois qu’il a terminé de construire

Au fond de son jardin.

Peut-être que cet hiver, un hérisson viendra s’y installer.

 

Marine a 19 ans. Seb, 22.

Elle distribue des prospectus dans les boites à lettres.

Il vend des glaces en été, des marrons en hiver.

Ils aimeraient s’installer ensemble.

Mais avec deux salaires de rien du tout, comment faire ?

 

Elodie termine de tricoter le petit manteau de laine

Qui couvrira le dos de Woauf, son caniche.

Elle l’a choisi jaune et rouge. Ce sont des couleurs chaudes

Qui mettront de la gaité dans le gris de novembre.

 

Eric regarde son pouce de pied.

 Noir, avec une grosse épaisseur de corne,

Il saigne un peu : le bout de sa chaussure est déchiré.

La Croix Rouge n’en a plus.  Les gens ne donnent pas en ce moment.

 

Patrick est allé jeter les branches taillées

de ses arbustes à la déchetterie.

Une camionnette arrive, chargée d’un buffet de cuisine en état neuf.

Patrick demande :

« Vous ne portez pas le buffet chez Emmaüs, juste à côté ? »

La réponse tombe :

« Emmaüs m’a jamais rien donné. Je donne rien à Emmaüs. »

 

Au coin de la rue, une soucoupe. Yohann fait la quête.

Emilie s’arrête. Pose ses chaussons de danse, au coin de la rue.

Assise à côté du petit garçon, elle sort un croissant.

Les deux enfants mordent le petit pain à belles dents.

Au coin de la rue, une soucoupe et des chaussons de danse.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article

commentaires