Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 22:28

Les-doigts-histoire3w

 

 

Composition-4-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q
<br /> Tu as changé d'avis sur la Bibliothèque... Mais je sais que je suis aussi fautive si les mots que tu avais mis au départ pour la qualifier ont changé.<br /> <br /> Un carnet d'adresses peut aussi être ce que j'ai choisi d'être avant de disparaître.<br /> <br /> Passe une bonne journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
Q
<br /> Tu venais avec de très jolis mots...<br /> <br /> "Quel plaisir de trouver un lieu où le rêve, l'imagination, la fantaisie sont encouragés. Quelquefois ils m'habitent pour le pur plaisir et l'amusement, quelquefois, ils sont l'essence d'un<br /> engagement pour construire un aujourd'hui plus tendre. Et ils tissent des images et des mots comme des rubans de couleur pour aller de moi jusqu'aux autres.... Pour aller des autres jusqu'à<br /> moi."<br /> <br /> Ils me plaisent beaucoup, comme me plaît la façon dont tu écris, même si parfois tu tombes dans le "trop" qui encombre les boîtes à lettres lorsque l'on s'absente.<br /> <br /> J'ai aimé ces rubans de couleur, fil d'Ariane entre toi et les autres, ces mots tissés pour faire un quotidien plus tendre.<br /> <br /> Alors, pardon de t'avoir fait un peu attendre.<br /> Je ne suis pas toujours disponible de la façon dont je le voudrais.<br /> <br /> Bienvenue dans la communauté, à toi et à ces mots que tu déposes dans ton sillage.<br /> <br /> Passe une belle journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je suis rudement contente que tu me répondes.<br /> <br /> <br /> J'étais inquiète.<br /> <br /> <br /> Suis-je tombée dans la corbeille de l'oubli<br /> <br /> <br /> La Communauté a-t-elle perdu la grosse clef en cuivre de sa porte<br /> <br /> <br /> Quichottine est-elle parti en voyage<br /> <br /> <br /> Première étape : le Pôle Nord<br /> <br /> <br /> Deuxième étape : le Centre de la Terre<br /> <br /> <br /> Troisième étape : je n'ose imaginer !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Quel malheur me frappe aujourd'hui !<br /> <br /> <br /> Le seuil des doux rêves m'est rendu inaccessible.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Quichottine<br /> <br /> <br /> Quel beau cadeau, tu me fais<br /> <br /> <br /> En ayant retrouvé la clef<br /> <br /> <br /> Fouillé la corbeille<br /> <br /> <br /> et laissé fondre sans toi la banquise polaire.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> L'oeil et la main ouverts au futur...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Le futur se dépose au creux d'un pinceau<br /> <br /> <br /> <br />
Q
<br /> Comme tu frappais à la porte, munie de ton panier avec un petit pot de beurre et une galette que l'on peut partager tout de suite ou bien mettre au frais, que tu n'avais pas ton portable, tu ne<br /> nous as pas prévenues.... Mais une chance, nous étions là !<br /> <br /> Bienvenue dans la Petite Fabrique d'écriture !<br /> <br /> Heureuse que tu sois parmi nous. :)<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Oh oui ! La cheminée s'orangeait d'un feu crépitant.<br /> <br /> <br /> Le vichy de la nappe de cuisine cachait quelques pamphlets révolutionnaires<br /> <br /> <br /> Les conciliabules préparaient la relève de lendemains de liberté.<br /> <br /> <br /> <br />
Q
<br /> Merci pour ces mots... et ce que tu penses et écris au sujet de la bibliothèque. Je suis touchée.<br /> <br /> Passe une belle journée. :)<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> J'aime les chapelets de mots quand ils sont légers, drôles ou graves pourvu qu'ils m'emportent dans leur monde, que je m'y sente glisser sans effort et que je me relève de l'aventure en me disant<br /> : "Oh ben, c'est fini ! C'était une belle aventure."<br /> <br /> <br /> <br />