Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 07:10

 

 

 

 

Vous avez envie

 

 

 

- de regarder une peinture

 

Dessine-moi les nuages

 

 

 

 

 

- de lire une petite histoire de la vie quotidienne

 

Pourquoi il vient pas me chercher mon papa

 

 

 

 

- de poésie

 

Flottille de bateaux tendres

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nucléaire
commenter cet article

commentaires

Lenaïg Boudig 11/03/2011 21:33


L'Oeil, je me disais que qq chose clochait. Un peu vexée, je te réponds, mais je reviens voir et je comprends : je n'avais lu que cette page, d'où mon besoin de comprendre, forcément. Je te voyais
t'adresser à nous et je croyais que les seules réponses étaient là ! Excuse-moi, il m'arrive d'être bête ! Tu avais des raisons d'être agacée !
Je n'avais même pas vu que tu donnais trois liens et maintenant je suis au parfum et j'ai lu ! Bises


l'oeil qui court 12/03/2011 21:01



Bête ? Je ne pense pas !


Peut-être un peu pressée, non ?


Quelques fois, chez moi,


on peut trouver quelque chose


sous les apparences.



Lenaïg Boudig 11/03/2011 20:20


Message compris, L'Oeil ! Donc on efface tout et on recommence : comme c'est joli !
Juste quelques mots polis, mais vrais, je garde mes interprétations pour moi et me le tiendrai désormais pour dit.


l'oeil qui court 11/03/2011 21:25



Excuse-moi si mes mots t'ont blessée. Ils cherchaient à traduire ma difficulté et mon malaise devant la "technique" de la langue et les exercices de style. Mais il ne visait en rien à te remettre
en cause. J'ai été maladroite puisque je te sens blessée. J'en suis désolée.



Lenaïg Boudig 06/03/2011 23:02


Très joli assemblage poétique de mots (sûrement des figures de styles, qui ont des noms, que j'ignore) qui révèlent des sens cachés en arrière-plan, ou suggèrent diverses pistes de réflexion ou de
rêverie. Bravo et bises à toi, L'Oeil !


l'oeil qui court 10/03/2011 19:26



Ouille, c'est bien compliqué pour moi tout ça ! Je n'y connais rien en figures de style. C'est une culture que j'ai bannie de mon jardin. Quant aux pistes de réflexion et aux sens-cachés... Je
suis incapable de réfléchir quand j'écris. Je laisse venir sinon c'est la panne sèche.


Peut-être bien que si quelques techniciens émérites de la langue jetaient un oeil sur ce que je fais, ils l'arroseraient de quelques formules compliquées et si quelques psychanalistes s'ennuyant
passaient par là ils me diraient ce que je n'ai jamais dit.


Bah ! Laissons tout cela et contentons nous du plaisir de la rêverie et de la symphonie des mots.



Jean 03/03/2011 12:10


La choucroute c'est bon pour aujourd'hui aussi !!!


au rythme des maux 02/03/2011 14:17


un petit coucou et te souhaiter une belle journée
Amitié
Pierre