Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 12:50

 

 

 

 

Le ministre Besson se produit sur le plateau de Capital.

Quoiqu'on puisse pense par ailleurs de la chaine

et de l'animateur de l'émission,

l'attitude du ministre est édifiante.



Les questions très serrées de l'animateur l'indisposent.


L'éventualité de la confrontation avec le témoignage d'un professionnel

de l'(in)sécurité du nucléaire

provoque une fuite inexpliquée.

Le silence du minstre s'explique-t-il par la crainte

d'arguments irréfutables

concernant l'insécurité des installations nucléaires en France ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> Apparemment faire partir des immigrés demande moins de compétence que de faire face à des pros du nucléaire !<br /> Eh oui ! A-t-il réellement les compétences pour être ministre de l'Industrie ? et cela l'a fait fuir dès qu'il s'est senti menacé ?<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Certainement plus à l'aise dans son sale boulot contre les immigrés. Amicalement dan<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Le problème majeur du nucléaire est le même que dans les autres secteurs d'activité : remplacement du personnel des centrales par des sous-traitants moins qualifiés (donc moins chers), refus des<br /> sociétés responsables de mettre la main à la poche, d'où pressions dur le personnel de ne pas révéler d'irrégularités ou de disfonctionnements;<br /> <br /> <br />
Répondre