Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 07:38

 

 

 

 

La jeune fille est grande si grande que tout un chacun

la dévisage lorsqu’il la croise et même parfois

se retourne sur son passage.

Son regard se perd.

Toutes ces attentions, c’est une grande gêne.

Elle ne voit personne. Elle marche

les yeux dans le vide, le plus loin possible de tous ces yeux.

 

Ce jour-là, elle chemine dans un parc,

longeant un pavillon de chasse.

Elle voit un socle de statue.

La place a été laissée vacante par son occupant.

 

Elle avance à longues enjambées régulières

Mais a légèrement ralenti l’allure.

Elle hésite.

S’arrête.

Fait demi-tour en courant et saute sur le socle.

 

Elle se dresse, immobile.

Ici, les regards ne la gêneront pas.

C’est fait pour être vue une statue.

 

Ici, personne ne la regarde plus.

Ça se fond dans le paysage une statue.

 

Un photographe, de temps en temps, fait un cliché.

Un peintre s’est installé une fois avec son chevalet.

 

A un passant qui s’arrêtait pour regarder son travail,

Il dit :

« Elle a une présence particulière, cette statue.

L’expression juste serait : elle a de la chair. »

 

 

 

 

 

 

La statue qui respirait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> superbe!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Elle voulait rester dans l'ombre et c'est la lumière qui la cache le mieux. Merci pour cette belle statue<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Une belle vision de l'histoire.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Il faut qu'elle sache cette statue combien certains sont attentifs à leur présence parce que la vie du scultpeur transpire dans leur chair de fer ou de pierre. J'aime beaucoup ce texte.<br /> Anne<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Le regard des autres n'est pas toujours facile à gérer. Je me demande quelles pensées se sont emparées ainsi de son corps. Merci du petit délice de texte. Et de la gouache? J'aime beaucoup ce<br /> dessin. Tourlou!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Aquarelle sur inspiration du jour... Pfft ...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Tant qu'à être différent autant l'être complètement... Que lui disait son coeur dans cette solitude? Bonne fin de journée.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Son disait toc-toc...<br /> <br /> <br /> <br />