Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 21:03

 

 

 

 

 

Le-vieux-wagon.jpg

 

 

 

 

 

 

Le vieux wagon s’est installé là-bas au bout de la voie.

Il a tiré devant ses fenêtres terreuses des rideaux gris sales.

Festonné de rouille,  il tente de se faire oublier.

Il sait qu’un jour où l’autre, il finira en petits morceaux.

 

Il entend au loin le rythme des roues de fer sur les rails.

La rumeur a apporté jusqu’à lui quelques noms mystérieux :

Corail, TGV, Ulysse.

Leur musique le transporte : Antibes, Quimper, Millau, Lyon.

 

Les enfants chahutaient alors dans ses compartiments.

L’odeur du saucisson emplissait ses murs.

Des rires gras ponctuaient quelques blagues salaces.

Ces dames faisaient la queue dans le couloir.

 

On entendait le miaulement d’un chat émergeant d’un panier

Ou le ronflement d’un ventre rebondi étalé sur les coussins.

Quelqu’un jetait : « Pourriez-vous m’aider à monter ma valise ? »

Un pleur de petit s’élevait dans le vacarme.

 

L’odeur de la mer, entrant à flot, pétrifiait un instant les voyageurs

Qui se collaient en  nuée à la fenêtre ouverte

 Tendant un doigt imprudent en direction de l’étendue bleue.

L’air se chargeait d’une légèreté heureuse.

 

Le vieux wagon s’est installé tout là-bas au bout de la voie.

On croirait entendre crisser ses roues sur la route du Sud.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 01/09/2011 19:06


Il pourrait en raconter des histoires dont il a été le témoin et le complice tout au long de ses années d'activité. Triste fin ...


C comme Corinne 27/08/2011 21:21


je les ai pris ces petits trains, cahin-cahin, des voyages au long cours !
Mais désormais plus de temps à perdre, vite, vite vite. Suis si pressée de voir la mer...


Armide+¨Pistol 26/08/2011 03:28


Je déteste l'ambiance impersonnelle des TGV répondent à des objectifs de rentabilité. Bien pratiques mais le charme du voyage est relégué sur une voie de garage