Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 20:25

 

 

Le 1er mai des ouvriers

 

La symbolique du 1er mai est née aux États-Unis et remonte au mouvement social qui émerge en 1884. Le fer de lance de ce combat est le combat pour la limitation de la journée de travail à 8 heures. En 1948 en france, le gouvernement de la Libération reprend l’initiative et fait du 1er mai un jour férié et payé.



Le 1er mai du FN


En contrepoint des défilés syndicaux, le FN, créé en 1972, célèbre Jeanne d’Arc à l'initiative de jean Marie Le Pen.
Pourtant, la Pucelle serait née le 6 janvier 1412 – quelques incertitudes demeurent sur la date exacte. Tandis que la libération d’Orléans a eu lieu un 8 mai.
Alors pourquoi Jeanne d’Arc le 1er mai ? D’où vient le « grand défilé patriotique » du Front National ? Se demandent Les Inrockuptibles.

 


Le 1er mai de Pétain et le "vrai travail" de Laval


Depuis Pétain et Jean Marie Le Pen, aucun dirigeant de droite n'avait tenté de s'attaquer au 1er mai des travailleurs. Monsieur Sarkozy s'engouffre dans cette provocation y ajoutant la morsure de ces mots laissant supposer que le défilé des travailleurs de gauche est un défilé de privilégiés, qui offre à la nation un "faux travail".  Il semble chercher à envenimer les acrimonies entre Français. Il se comporte comme s'il souhaitait aviver les instincts les plus bas des citoyens, suscitant un climat de tensions exacerbées, une violence larvée entre les sympathisants des différents bords. Il procède comme s'il cherchait à créer une atmosphère délétère et haineuse qui restera inscrite pour longtemps après son départ dans les chairs de la nation. Souhaite-t-il que le 1er mai dégénère en échauffourées pour pouvoir lâcher ses forces de l'ordre et vanter encore une fois leur efficacité et la nécessité de mesures de sécurité liberticides ?

 

Lors d'une réunion publique se déroulant en Seine-Saint-Denis, N. Sarkozy a déclaré qu'"être traité de fasciste par un communiste, c'est un honneur" en réponse à une couverture de l'Humanité. Il s'approprie les propos de Laval, collaborateur notoire, bras droit de Pétain et revendique ainsi nettement son appartenance à la France grise.

 

"Nicolas Sarkozy a précisé mercredi le sens du rassemblement qu'il veut organiser le 1er mai à Paris autour du "vrai travail" en expliquant qu'il s'adressait en priorité aux "salariés du privé", plus "exposés" que les fonctionnaires à "statut". "Bien sûr que nos travailleurs sous statut travaillent dur et doivent être respectés (...), mais quand même, il y a une France des salariés privés (...) qui a souffert de la crise beaucoup plus que la France qui travaille et qui se trouve avec un statut", a expliqué M. Sarkozy lors d'une réunion publique devant des milliers de partisans à Cernay, en Alsace qui vote très majoritairement à droite voire à l'extrême droite."

Libération

 

N. Sarkozy confirme ainsi son incitation à la division des Français. Il oppose les travailleurs du privé, qui seraient de droite, et viendraient défiler derrière lui, aux fonctionnaires qui  ne pourraient être qu'à gauche et privilégiés.  Il poursuit inlassablement son oeuvre de destruction nourrissant le développement d'une chape de haine, d'un réservoir de violence explosif, au coeur du pays.

 

Le climat en France se découvre au détour des commentaires du net au bas d'articles évoquant notamment la situation des étrangers. La violence et la bassesse des propos montre cette libération des bas instincts, la destruction du sens moral chez beaucoup.

 

Comment allons nous pouvoir apaiser toute cette malveillance et retrouver le chemin de la concorde ? C'est la question que nous allons avoir à affronter dans peu de temps.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article

commentaires

Armide+Pistol 30/04/2012 14:35

Voilà longtemps que ce type de division est pratiquée : actifs / chômeurs, public/privé, jeunes/vieux...

l'oeil qui court 01/05/2012 23:25



Je ne pense pas avec cette gravité.



enriqueta 30/04/2012 10:23

Cette réflexion autour du 1er Mai est très intéressante. Sarko montre son vrai visage.

( le premier Mai pour moi, c'est essentiellement l'anniversaire de ma fille ;-)) )

l'oeil qui court 01/05/2012 23:24



Je rêve que les visages de Sarkozy, vrais et faux, bariolés et déguisés, défaits ou méprisants disparaissent de nos écrans, disparaissent du paysage politique, qu'on entende plus parler de cet
homme. Et que l'on commence à reconstruire patiemment ce qu'il  a détruit. Que l'on extirpe avec persévérance les graines de la  haine qu'il a semé par tout le pays.



aimela 30/04/2012 08:53

La France devient de plus en plus intolérante et ce depuis 5 ans et ce à cause du président qui est plus extrème droite que le FN parfois. C'est une honte.

l'oeil qui court 01/05/2012 23:10



Sarkozy suscite, encourage, attise la discrimination, le rejet de la différence, la haine. Cependant, cela ne lui est possible que parce des personnes lui laissent avoir prise sur elles et
acceptent de libérer et d'amplifier en elle ces sentiments pour suivre cet homme.



Adamante 30/04/2012 00:06

Diviser pour régner, la règle d'or des tyrans, semer la peur, mentir, c'est de Gaulle qui a dit je crois : "plus le mensonge est gros mieux il s'avale!"
Les vieilles ficelles ont la vie dure.

l'oeil qui court 01/05/2012 23:08



Nos politiques seraient-ils principalement un amoncellement de vieux bouts de ficelle ?