Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 21:51

 

L'Oeil-qui-courtw1L'Oeil-qui-courtw2L'Oeil-qui-courtw3

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

J'aime beaucoup cet oeil qui court, perché sur ses pinceaux il domine bien son sujet, non?
Certains jour j'aurais bien besoin d'au moins une paire d'yeux auxiliaires.
Ci dessous mes coordonnées:
Nom: JeanPaul42
Ecurie: Les Mousquetaires
Couleur de mes chaussettes: sombre en hiver, pas de chaussettes dès les 1ers beaux jours.
Jamais assortie à ma palette préférée
Couleur préférée de ma palette: le bleu

Un fournisseur en région Rhone Alpes aurait mes faveurs, en vue de procéder à un éventuel essayage. Je serai pointilleux sur la couleur de ces précieux auxiliaires, en harmonie avec mon teint
rougeaud devant ma feuille blanche. Oserai-je le bleu ? sans doute non, je n'ai aucun esprit cocardier! Un beau "noisette" serait-il plus adapté à la peinture à l'extérieur que j'aime pratiquer
?
J'attends avec impatience et une certaine espérance l'adresse de quelques fournisseurs.
Merci.


Répondre
L


Je vais te dire un secret ... Certains jours, l'Oeil qui court, chausse des lunettes de myope... La couleur ? C'est selon la forme des nuages de passage. Mais chuuut ! C'est un secret.


Ecurie : Course en solitaire. L'important c'est d'avoir un bon voilier et le moral.


Couleur des chaussettes : Ne porte que des socquettes.



S

À fouiner, j'ai trouvé l'origine de ta banderole. Trop drôle ton histoire. Mais comment fais-tu pour rouler vite avec un pinceau? Si tu voyais mes dessins.. Ada m'a donné un truc pou dessiner une
vision dans un rêve dont je voulais me défaire, dessiner les yeux fermés. Ça donné une belle ébauche.. étonnant. Ici, il y a un oeil de feu que je trouve particulièrement beau. Tourlou Loop!


Répondre
L


Poue rouler vite avec des pinceaux, la meilleure solution, c'est de lustrer les poils. Le savon noir à base d'huile d'olive est particulièrement recommandé. Si t'a peur quand il y a de la
vitesse, tu fais comme pour le dessin, tu ferme ton oeil et tu regarde avec le nez. Tu verras, c'est grisant.



H

Ainsi, l'obtention d'une paire d'yeux auxiliaires, (au marché noir, si l'on lit la lettre de motivation), ne garantit pas même le statut pourtant peu enviable d'artiste, même maudit?
Quant-aux pinceaux, les miens s'emmêlent avec joyeuseté: ils sont capables d'écraser des accessoires aussi vifs que fragiles...
Tanr pis, une vocation vouée à l'éternel échec: Merci, Ô Dieu des peintres; dans ta grande sagesse à défaut de bonté, tu m'as virée proprement.
... L'oeil qui court... excellent titre pour une historiette!
Je te salue bien bas,


Répondre
L


Ne serait-ce pas plutôt lucifer qui t'a chassé des lieux colorés et oniriques des peintres pour te rapprocher de la chaleur de son âtre ?



L

Alors je suis venue trainer mon œil par ici, et il s'est faufilé partout rieur, approbateur, ravi de découvrir le jeu des texte et des images, et le mariage des couleurs. Sur qu'il font bon ménage
! Bravo pour toute cette fantaisie fraiche et tonique...


Répondre
L


Quels beaux compliments.


Cela va me donner des ailes pour continuer à inventer farces et images et jouer avec les couleurs.


Je vais toutefois m'encorder. Parce que le plancher des vaches, c'est quand ce qu'on a fait de plus solide sous les pieds jusqu'à présent. Mais c'est aussi ce qu'il y a de plus dur quand on
redescend trop vite de son nuage !


Donc voila, bien encordée, du haut de mes hauteurs modestes, je contemple ces mots douceur.



E

Une vision pessimiste de l'art... Pour moi, la fibre artistique, l'œil magique n'est pas inné et peut être acquis par tous! L'imagination est la conséquence de la culture ingurgitée... On peut s'y
mettre même sur le tard. Ceci dit je ne suis pas peintre, mon problème n'est pas cet œil (bien que le mien soit parfois défectueux ;-))mais une incapacité chronique à produire un dessin correct.
Cela aussi pour moi se travaille mais je n'ai pas la motivation pour l'instant! Une histoire amusante, j'aime beaucoup l'idée de "l'oeil qui court" sur ses jambes pinceaux, le mien ne doit pas
sprinter assez vite pour l'instant! Quand au tableau, qui immortalise la métaphore, c'est une belle réussite, j'aime le style. Ces flammes derrière l'œil évoque bien le magma créateur de
l'imagination.

Bonne soirée :-)


Répondre
L


Se mettre à la peinture et au dessin, je suis d'accord avec vous, n'est pas une question d'âge.


Je m'approche sur mes roulettes à TGV de la moitié de siècle. J'en franchirai bientôt le seuil montée sur mes pinceaux. Et cela fait trois ans que j'ai commencé l'apprentissage. Avant, le crayon
me servait à griffoner quelques mots au brouillon. J'étais fort malahabile en dessin.


Je ne suis cependant pas devenue fort habile. J'ai travaillé assidument et mes doigts en ont acquis une meilleure agileté.


Savoir d'où provient l'imagination ? En cherchant bien, je trouverai quelques hypothèses, mais aucune certitude.


Dans ce texte, je n'ai pas énoncé d'idées. Je me suis amusée. Et je vous ai invité à rire d'une farce. Je souhaitais simplement illustrer au sens propre le titre de mon blog par un tableau sans
prétention et un petit conte à dormir debout.


La vie est souvent très sérieuse. J'aime bien aussi rire avec légèreté et espièglerie.