Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 07:05

 

 

 

Recette-de-la-terrine.jpg

 

 

 

Elle s’éloigne, légère et vive, dans le matin. Portant grand

chapeau parsemé de boutons si petits qu’on y voit minuscules

graines. Elle a enrobé ses cheveux d’un fin nuage d’une eau de

soin préparée par sa grand-mère. Ils s’échappent de tout côté

en mouvements gracieux.


Ce mois de février humidifie les moindres replis du tissu. Elle a

passé un châle épais sur la laine de son manteau accentuant la

féminité de son visage. Même les commères se taisent tant le

tableau est charmant.


 Le temps ne l’affecte guère. Elle y est peu sensible.


Elle tient serrée sous son bras une terrine à semis. Elle souhaite

semer des lobélias. Elle affectionne les minuscules petites fleurs

au bleu profond. Leur évocation la remplit d’une joie simple dont

elle a le secret.


Elle chemine, sautillant par instant. Sa main, par désoeuvrement,

se glisse dans sa poche. Elle y trouve un quignon oublié. Elle

dépose sa terrine. Scrute les environs. S’accroupit. Emiette le pain

qu’elle parsème alentour.


L’esprit simple du Pierre ne sait s’occuper que d’une idée. Depuis

qu’il l’a vu arriver de son jardin, il ne pense qu’à elle. Il s’est caché

derrière un battant de la maison et l’observe intensément. Il résiste un

peu à l’appel péremptoire qui le lance.


Elle est là à portée de jambes, offerte.


Il jaillit de sa cachette et se précipite sur la silhouette. Il ensevelit le

corps mince de sa masse avide, tâtonne les formes fraîches

maladroitement. Avec précipitation.


Elle suffoque de terreur, sans parvenir à opposer une quelconque

résistance quand le poids s’affaisse et glisse au sol. En un instant, elle

est libérée des mains qui la fourrageaient.


« Dis, petite, ça va ? On n’a pas idée d’être aussi joli, té ! »

Elle lève la tête, voit la mère du garçon. Dans ses grosses mains rougeodes, elle tient une grande poêle. 

 

 

 

 

  Texte inspirée d'une proposition d'Anne Lesonneur

   Communauté des Croqueurs de Mots

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> une histoire rondement décrite et heureusement que la mère est vigilante ... pauvre simplet qui ne sait pas et qui fait ... Le dessin est superbe aussi<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci beaucoup.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Poêle plutôt que rouleau à pâtisserie, un avantage : c'est plus facile pour terrasser la cible.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Et la cuillère en bois, c'est l'ultra léger de la défense anti-agression.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> qui AS dessiné :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Quelque chose du Petit Chaperon Rouge, mais la mère survient à temps contrairement aux chasseurs... J'aime beaucoup ce portrait, ta façon de décrire le drame qui se noue ainsi que l'insouciance de<br /> la fille. Est-ce toi qui a dessiné cette femme qui s'éloigne? Véritable plaisir de passer sur ton blog! Bonne soirée. Mireille<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci pour ton plaisir partagé.<br /> <br /> <br /> Je dessine depuis peu de temps. Mes traits sont encore souvent maladroits. Mais quand les sujets ne sont pas trop difficiles, je peux illustrer mes textes.<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> bing! ton texte mériterait d'être mis en images , je le vois comme un bande dessinée tendre et calme au départ, un petit chaperon semeur de bleu, un loup croqueur en embuscade et une mère grand qui<br /> réécrit l'histoire avec un grand coup de poêle pour morale!! merci c'était savoureux de drôlerie! :0)))<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci<br /> <br /> <br /> <br />