Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 07:26

 

 

 

 

 

fenêtre

 

 

 

 

 

Les fenêtres sont les yeux du monde.

 

Insondables comme des lacs,

 

Elles ouvrent sur des profondeurs qui se dissimulent.

 

Elles offrent l'opacité de leur obscurité.

 

Ou dévoilent, impudiques, la richesse d'intimités violées.

 


 

 

Les fenêtres mêlent des univers multiples

 

entremêlés de reflets indistincts, d'objets intérieurs,

 

de réalités extérieures qui les traversent.

 

 

Geysers d'images,

 

les fenêtres sont la réflexion du monde.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> Beau texte. "geyser d'images", belle expression.<br /> Tu es positive, tu ne veux pas des fenêtres fermées, double rideaux fermés...<br /> Amitiés<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> C'est beau !!! C'est marrant, j'ai écris il y a 2 jours un poème sur l'oeil, miroir du monde... Je trouve que l'idée est la même, même si dans la forme c'est très différent !<br /> Bravo pour la photo aussi !!!<br /> Bises<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Bel équilibre entre reflet et transparence. Amicalement Dan<br /> <br /> <br />
Répondre