Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:45

 

 

 

 

Benitier.jpg

 

 

 

 

 

 

Elle bondit dans le petit matin.

La lumière donne des auréoles au feuillage.

Le temps est translucide.

Elle bondit et saute sur la margelle du bénitier.

La grenouille.

 

 

 

La photo est de Dan Rodgerson.

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 20:45

 

 

 

 

Soir-orange.jpg 

 

 

 

Au balcon de pierre ajourée, une ombre furtive.
L'effluve d'un voile suspend l'air d'une traînée orange.
Le soir hésite entre brume et gris.


Le lierre a assailli la haute bâtisse.


D'un geste leste, je m'accroche aux branches.
Je grimpe, rapide.


Brusquement, le lierre me projette au sol.
Le ciel noir s'est précipité dans mes yeux.
Un son de gourdin martèle ma tête.

 


        Là haut, inaccessible,
        Un voile comme une trainée orange.

 

 

La photo est de Lucille Cottin.

Pour voir sa galerie, cliquer ici

 

Pour télécharger la photo, demander l'autorisation de l'auteur.

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 21:15

 

 

 

Le poète s'est assis sur la chaise.


Une vieille chaise noire pliante inconfortable qu'il cache sous le kiosk avant de repartir. Il vient depuis des années, depuis si longtemps que plus personne ne le voit. Elément immuable du matin. Comme la rangée de bancs romantiques qui s'alignent en rang d'oignons devant lui au bord de la balustrade.


Il a déposé sur le vieux plancher de bois blanchi par la pluie son lourd paquetage, un accordéon qui restera au sol le temps de sa présence. Il a mis à ses pieds le coffret qui enserre sa guitare.


Il s'est muni d'un micro dernier cri, qui vaut nombre de ses paies et l'a installé devant sa bouche dont ne sort aucun son.

 

Il chante pour le vent.

 

Ses doigts grattent les cordes imaginaires de la guitare qui garnit ses cuisses. Il joue pour le feuillage.


Son chant est un hommage à la pierre de la falaise, au bruissement des graminées, au vol des papillons, au surgissement de la source.


Silence.

 

 

 

Le-chant-du-poete.jpg

 

 

 

Photo de Peterkelly.

Pour voir sa galerie, cliquer ici


Pour télécharger la photo, demander l'autorisation de l'auteur.


 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 21:00

 

 

Passion--couvre-chefs.jpg 

 


Il écume les marchés, les brocantes, Emmaüs.

 

Tout objet pouvant se jucher sur une tête peut potentiellement habiller la sienne. Il serpente entre les jardins ouvriers, s’arrêtant aux vieilles baraques d’un autre âge. Il interpelle les jardiniers ridés et voûtés. Ont-ils quelque chose pour lui ? Il n’a cure de leurs yeux qui roulent et de leurs doigts qui frappent leur tempe. Ils finissent par dénicher une merveille au fond de leur cabane en maugréant.


Pendant l’été, il parcourt les chemins de France en quête de demeures oubliées. Il a accumulé un nombre inégalé de couvre-chef à portée de la main de tous et pourtant méconnus.


Ce jour là, il prend son petit déjeuner. Il presse son orange quotidienne à laquelle il ajoute sucre et cannelle. L’odeur du jus pénètre ses narines palpitantes. Il aime ce moment gourmand.


Soudain, la révélation. Cela fait exactement 7347 jours qu’il presse une orange et il n’a pas vu le chapeau constitué par le presse-citron. Il le pose sur sa tête. Et le presse-citron continue fidèlement son travail matinal.

 

Il presse.

 

 

 

La photo a été réalisée par Pierre Béteille.

Pour voir sa galerie, cliquez ici

 

Pour télécharger la photo, demander l'autorisation de l'auteur, ici

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 21:00

 

 

 

Demain--je-repartirai.jpg

 

 

 

 

La route, morceaux de mosaïques, dit son âge. Sa solidité. Sa rusticité. Au loin, les maisons blanches des pêcheurs constituent un appel sûr.
Mais derrière soi ?


De part et d'autre, l'eau. Basse encore.


La route se perd derrière soi. A l'horizon. Semblant défier la distance et le temps. Les mosaïques filent à perte de vue. Je n'y tiens plus. Je me retourne et prends la direction de l'océan. A pieds secs. Je marche. Les mosaïques se déroulent. Toutes différentes. L'eau affleure maintenant.


Au loin, la route se confond avec la mer.


J'avance. L'eau recouvre maintenant les mosaïques.
Bientôt mes pieds sont mouillés.
J'hésite un instant.
J’ai de l'eau aux chevilles.


Je m'assieds.
J'attends.


Je veux savoir où va cette route.


De l'eau jusqu'au cou.
J’attends.

 

La nuit tombe. La lune s'est levée.


J'attends jusqu'à demain. Je repartirai.

 

 

 

 

 

Photo de Jérome Baudoin

Pour voir la galerie de Jérome Baudoin cliquez ici

Pour télécharger la photo, demander l'autorisation à son auteur.

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 22:13

 

 

 

IL RESTE 3 SEMAINES !

 

 

Les Banques alimentaires, la Croix Rouge française,

les Restos du Cœur et le Secours populaire français

ont besoin de vous pour sauver l'aide alimentaire européenne

 

 

 

 Aide-alimentaire

 

Le programme d'aide alimentaire européen, qui permet aujourd'hui à 18 millions d'Européens démunis d'accéder à une alimentation, est menacé. Mis en place en 1987 sous l'impulsion de Coluche et Jacques Delors et intégré à la Politique Agricole Commune, il disparaitra quoi qu'il arrive fin 2013.   Le sort du nouveau programme pour les 7 ans qui suivent sera connu dans seulement trois semaines !

 

 

Menacé dans sa poursuite l'année dernière, il peut être interrompu l'année prochaine. Ce budget représente une goutte d'eau dans le budget européen. Pourtant sa reconduction est menacée.

Ces "démunis", demain, ce ne sera pas le président de la commission européenne, le patron de la Société Générale, Madame Bettencourt, ni nos dirigeants.  

Ces "démunis" comme nous les appelons du bout des doigts, ce sera nombre d'entre nous, comme en Espagne, en Grèce, au Portugal ou en Italie.

 Il ne s'agit pas de "faire l'aumône" au quart monde mais bien de sauver la solidarité. Cette valeur première de notre république il y a encore peu, érigée désormais par le libéralisme comme de l'assistanat méprisable, c'est ce qui a fait la valeur de la France dans le monde.

Cette année, en France, 4 millions de personnes en ont besoin.

La solidarité a besoin de notre engagement.

Signez la pétition et aidez-nous à diffuser.

  Pétition pour sauver l'aide alimentaire, cliquez.
Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 00:14

 

 

 

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique

(http://www.audit-citoyen.org/)

est composé d’une soixantaine d’organisations associatives et syndicales,

avec le soutien d’organisations politiques.

 

 

 

14 novembre : contre l’austérité, pour la solidarité !

 

Déclaration du collectif pour un audit citoyen de la dette publique
7 novembre 2012

 

Le 14 novembre, pour la première fois en Europe, une grève générale internationale est organisée par le mouvement syndical au Portugal, en Espagne, en Grèce, à Chypre et à Malte, et soutenue par les mouvements sociaux et des partis politiques. Dans le même temps, la Confédération européenne des syndicats a lancé un appel à une journée  d’action et de solidarité coordonnée en Europe.

 

Cette mobilisation exceptionnelle émerge au moment où, partout en Europe, les politiques d’austérité organisent la baisse des salaires et des pensions, la destruction des droits sociaux, de la négociation collective et des services publics, et provoquent récession,  chômage, précarité et misère. Elle témoigne d’une convergence des mobilisations qui se sont construites dans de nombreux pays contre ces politiques imposées sans débat démocratique, et qui mènent l’Europe dans le gouffre.

 

En France, le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique mène depuis des mois une mobilisation unitaire pour dénoncer l’instrumentalisation de la dette publique et l’imposition de politiques d’austérité économiquement stupides, écologiquement irresponsables et socialement injustes – touchant de plein fouet les populations les plus précaires, femmes, jeunes, ouvriers, mal-logés, immigré-es. (...)

Aujourd’hui, le gouvernement poursuit sur une voie sans issue, avec un budget d’austérité qui essaye désespérément de tenir l’objectif irréaliste d’un déficit public limité à 3 % du PIB en 2013. En cédant aux sirènes du patronat qui réclame un « choc de compétitivité », il poursuivrait, comme en Grèce en Espagne et au Portugal, sur la voie mortifère du dumping salarial et de la remise en cause des protections collectives.(...)

 


C’est pourquoi le Collectif appelle à participer aux manifestations organisées à l’initiative de l’Intersyndicale le 14 novembre. Au-delà du refus des mesures inacceptables imposées aux peuples d’Europe du Sud, c’est un appel à se battre pour une autre Europe, solidaire, écologique et démocratique ! 

 

 

 

(...) Le 14 novembre montre la voie : les mobilisations contre l’austérité doivent converger pour une Europe sociale et solidaire !

 

Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique
(http://www.audit-citoyen.org/)

 

 

 


 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 22:45

 

 

 

Les-vaches-rustiques.jpg

Photo Dan Rodgerson 

 

 

Elle s’est arrêtée, insouciante.

Se fiant à un fil pour sa protection.

 

Fascinée, elle observe.

Sa bouche module des sons étranges.

 

 

Leurs museaux élégants se taisent.

Les longues cascades de poils

S’écroulent sur leurs yeux.

 

 

 

Elle reprend l'étrange mélopée.

Les bêtes s'ébranlent.

Un lent balancement saisit leur corps.

 

Elles forment un cercle puissant.

Une vibration chaude s'élève de leur poitrail,

Traverse la prairie.

Un souffle d'air humide balaie le paysage.

Tout se fige.



Elle reviendra.

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 19:47

 

 

 

 

Il arrive sur le quai. Blanc, froid, lumière réfrigérante.


Au loin, son regard a saisi un appel. Irrésistible. Cela reste flou. Ses pieds avancent sans qu'il l'ait décidé.

 

Il entend qu'il est seul. Et pourtant l'appel là-bas au bout du quai. Pressant.

Il est légèrement inquiet.


Son chien est malade depuis deux jours. Il l'a laissé à sa voisine, madame Bontrain. Elle était contente de le veiller. Elle s'ennuie. Pourtant, son chien aurait été bienvenu à ses côtés.


Il approche du bout du quai. Il commence à distinguer deux énormes lèvres rouges.


Il avance encore. Et dans un éclat de rire fait le tour de la bouche du métro avec le bout de sa canne blanche.

 

 

Inspiré par Photo Laurent Photography, cliquez ici

 

 

La-bouche-du-metro.jpg

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 21:33

 

 

 

 

14-novembre.jpg

 

 

 

 

" C’est une faute majeure qu’a commise François Hollande en annonçant, le 9 juillet, en ouverture de la Conférence sociale (lire Sur la pente dangereuse du social-libéralisme), que la première des priorités de son quinquennat serait le dossier de la compétitivité des entreprises.


Il s’agit d’une faute politique, car le chef de l’État enfourche ainsi le cheval de bataille de la droite et des milieux patronaux.(...)


Il s’agit aussi d’une faute économique et sociale car en vérité les études les plus sérieuses, à commencer par celle publiée cette semaine par le Haut conseil du financement de la protection sociale, mettent en valeur la mauvaise foi des campagnes patronales sur cette affaire de la compétitivité.(...)

 

C’est François Hollande lui-même qui a allumé la mèche d’une bombe à fragmentation, qui, depuis bientôt quatre mois, n'en finit pas de faire sentir ses effets dévastateurs. (...) Rien ne justifiait que l’Élysée et Matignon ne viennent sur le terrain privilégié du patronat et de l’UMP.

 

Compétitivité, sous le "choc", une campagne d'intox - Laurent Mauduit - Mediapart

 

"Il faut bien réfléchir à cette phrase de Hollande( interview du Monde)

« Mais parce que je pense que pour la France, c’est mieux que ce soit la gauche qui fasse cette mutation, qu’elle le fasse par la négociation, dans la justice, sans blesser les plus fragiles ni les déconsidérer. Les autres l’auraient fait sans doute, mais brutalement »

En français dans le texte, cela veut dire qu’il va faire la même politique que la droite, mais en plus « soft » sur la forme".

 

Judith

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article