Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 20:00

 

 

Barbara - Perlimpinpin

 

 

 

 

 


Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c'est abominable d'avoir pour ennemis
Les rires de l'enfance !

 

 

 

Enfants.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
à en perdre le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c'est bien !
Et pour une rose entr'ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d'abandon,
Et pour ce jardin qui frissonne !
Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire éperdument,
Mais tout donner avec ivresse
Et riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour au murs gris
Où l'aube n'a jamais sa chance.
Contre qui, comment, contre quoi ?

Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d'abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !
Et vivre passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu'avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour aux murs gris
Où l'aube aurait enfin sa chance,
Vivre,
Vivre
Avec tendresse,
Vivre
Et donner
Avec ivresse !
 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 22:08

 

 

 

Je cherche sur Googlequelle est l'heure de la manifestation du 1er mai demain à Strasbourg Le 1er mai original celui des travailleurs dont on trouve les prémices en 1884 aux Etats Unis par sa revendication d'une journée de travail de 8h. Celui qui rassemble les syndicats ouvriers et les partis de gauche, celui qui rassemble tout ceux qui souhaitent que la solidarité et la fraternité redeviennent les valeurs de la France.

 

Un premier titre trône au sommet de la page de Google :

Train Bleu pour le Grand Rassemblement du mardi 1er Mai 2012

autour de Nicolas SARKOZY

Curieuse, je clique et je lis notamment :

 

" Avec Nicolas SARKOZY, ce 1er mai sera la fête du peuple qui travaille, la fête des Français qui, chaque jour, ne ménagent pas leurs efforts et font de leur mieux pour leur famille et pour leur pays, sans jamais se plaindre, sans jamais rien demander, sans jamais protester.

Après les succès des rassemblements  de Villepinte et de la Place de la Concorde, nous affrétons un nouveau « TGV Bleu » (train spécial n°20174) avec toujours 4 arrêts bas-rhinois le dimanche matin :

Sélestat (9h35), Strasbourg (9h59), Brumath (10h12), Saverne (1OH40), pour une arrivée à Paris EST à 12H49. (...)

La contribution au transport sera de 20 € par personne (10 € pour les Jeunes Populaires), à régler dans le train par chèque à l’ordre de l’UMP ou en espèces.

En attendant le plaisir de vous revoir à l’occasion de ce dernier grand rassemblement de la campagne présidentielle, nous vous prions d’agréer nos salutations les plus cordiales.
André REICHARDT, Sénateur du Bas-Rhin, Président de l’UMP 67

Bernadette THIEBAUT, Secrétaire Départementale

Geoffroy LEBOLD, Secrétaire Départemental Adjoint en charge de la Vie Militante"

Le train bleu

 

20€ par personne pour faire l'aller-retour Strasbourg Paris. Je viens de regarder les prix. Si je souhaite prendre une place de train aller-retour aujourd'hui, partant à 8h46 le 1er mai et revenant à 18h le soir, je paierai : 160 €.

 

L'UMP, connaissant les ficelles de la SNCF depuis que le prix des billets de train varie de jour en jour sans explication pour le client, a sans doute pu obtenir des tarifs plus avantageux. Mais qui paie la différence ?


La campagne présidentielle de Monsieur Sarkozy de 2007 aurait été financée, pour une part, par Madame Bettencourt, sans répondre tout à fait aux critères de la légalité selon Médiapart mais également pour 50 millions d'euros par Monsieur Khadafi, toujours selon une enquête approfondie du même journal.

 

Qui paie la campagne 2012 ?

 

 

 

Je suis un jeune populaire

J'ai appris à me taire

Pour plaire à Nicolas.

Il aime nous voir à plat.

 

Je suis le peuple qui travaille

A genoux sans protester

Sans demande, sans bataille

Ça plait à Nicolas de nous voir prosternés.

 

Nous montons à la capitale

En train subventionné spécial

Ça plait à Nicolas de nous inviter

Mater de près le 16ème, les très fortunés.

 

Peuple soumis, jeunes de la vie déjà las,

Et vieux éreintés

Nous sommes venus renier le 1er mai

Pour plaire à Nicolas.

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 22:29

 

 

 

 

Ancien libéral, écœuré par le monde du travail, je voterai Mélenchon

 

Un article de François Kahn. Il a fait HEC, fait partie des 5% de Français qui paient le plus d'impôts.


"Au cœur du soi-disant capitalisme de l’intelligence, j’ai vu une dévalorisation systématique des capacités intellectuelles dans le travail, la destruction et une valorisation systématique des tâches les plus formelles et superficielles, les moins approfondies, les moins créatives."dit-il

"Nous finissons(...)  par accepter (et parfois, par reproduire) un mode de management anxiogène reposant sur la terreur et la menace"

 

"Il est urgent de comprendre que nous partageons tous un même destin, et que nous pouvons changer les règles qu'on tente de nous imposer, qu'il est possible de retrouver la maîtrise de notre avenir."

 

 

Pour lire l'article, cliquez ici

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 20:25

 

 

Le 1er mai des ouvriers

 

La symbolique du 1er mai est née aux États-Unis et remonte au mouvement social qui émerge en 1884. Le fer de lance de ce combat est le combat pour la limitation de la journée de travail à 8 heures. En 1948 en france, le gouvernement de la Libération reprend l’initiative et fait du 1er mai un jour férié et payé.



Le 1er mai du FN


En contrepoint des défilés syndicaux, le FN, créé en 1972, célèbre Jeanne d’Arc à l'initiative de jean Marie Le Pen.
Pourtant, la Pucelle serait née le 6 janvier 1412 – quelques incertitudes demeurent sur la date exacte. Tandis que la libération d’Orléans a eu lieu un 8 mai.
Alors pourquoi Jeanne d’Arc le 1er mai ? D’où vient le « grand défilé patriotique » du Front National ? Se demandent Les Inrockuptibles.

 


Le 1er mai de Pétain et le "vrai travail" de Laval


Depuis Pétain et Jean Marie Le Pen, aucun dirigeant de droite n'avait tenté de s'attaquer au 1er mai des travailleurs. Monsieur Sarkozy s'engouffre dans cette provocation y ajoutant la morsure de ces mots laissant supposer que le défilé des travailleurs de gauche est un défilé de privilégiés, qui offre à la nation un "faux travail".  Il semble chercher à envenimer les acrimonies entre Français. Il se comporte comme s'il souhaitait aviver les instincts les plus bas des citoyens, suscitant un climat de tensions exacerbées, une violence larvée entre les sympathisants des différents bords. Il procède comme s'il cherchait à créer une atmosphère délétère et haineuse qui restera inscrite pour longtemps après son départ dans les chairs de la nation. Souhaite-t-il que le 1er mai dégénère en échauffourées pour pouvoir lâcher ses forces de l'ordre et vanter encore une fois leur efficacité et la nécessité de mesures de sécurité liberticides ?

 

Lors d'une réunion publique se déroulant en Seine-Saint-Denis, N. Sarkozy a déclaré qu'"être traité de fasciste par un communiste, c'est un honneur" en réponse à une couverture de l'Humanité. Il s'approprie les propos de Laval, collaborateur notoire, bras droit de Pétain et revendique ainsi nettement son appartenance à la France grise.

 

"Nicolas Sarkozy a précisé mercredi le sens du rassemblement qu'il veut organiser le 1er mai à Paris autour du "vrai travail" en expliquant qu'il s'adressait en priorité aux "salariés du privé", plus "exposés" que les fonctionnaires à "statut". "Bien sûr que nos travailleurs sous statut travaillent dur et doivent être respectés (...), mais quand même, il y a une France des salariés privés (...) qui a souffert de la crise beaucoup plus que la France qui travaille et qui se trouve avec un statut", a expliqué M. Sarkozy lors d'une réunion publique devant des milliers de partisans à Cernay, en Alsace qui vote très majoritairement à droite voire à l'extrême droite."

Libération

 

N. Sarkozy confirme ainsi son incitation à la division des Français. Il oppose les travailleurs du privé, qui seraient de droite, et viendraient défiler derrière lui, aux fonctionnaires qui  ne pourraient être qu'à gauche et privilégiés.  Il poursuit inlassablement son oeuvre de destruction nourrissant le développement d'une chape de haine, d'un réservoir de violence explosif, au coeur du pays.

 

Le climat en France se découvre au détour des commentaires du net au bas d'articles évoquant notamment la situation des étrangers. La violence et la bassesse des propos montre cette libération des bas instincts, la destruction du sens moral chez beaucoup.

 

Comment allons nous pouvoir apaiser toute cette malveillance et retrouver le chemin de la concorde ? C'est la question que nous allons avoir à affronter dans peu de temps.

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 20:19

 

 

 

Avril 1936 : Election du front Populaire


Depuis le début des années 1930, la France est confrontée à une crise multiforme, à la fois économique, politique, sociale et morale, marquée par une profonde dépression, une poussée du chômage, une chute des revenus, une perte de confiance dans la démocratie parlementaire et une impuissance des gouvernements successifs, de gauche et de droite, à redresser la situation.
C'est pour faire face à cette crise que naît le Front populaire, alliance conclue, en 1935, entre les partis politiques et les organisations de gauche pour résoudre la crise économique, vaincre le chômage, faire échec au fascisme et remporter les élections législatives de 1936. La victoire électorale du Front populaire entraîne la formation d'un gouvernement dirigé par le socialiste Léon Blum qui pratique, dès lors, une politique de progrès social, demeurée dans les mémoires.
Encyclopédie Universalis
 

Le 24 mai le rassemblement en souvenir de la Commune de Paris rassemble 600 000 participants, brandissant des drapeaux rouges et chantant des hymnes révolutionnaires. Le lendemain, de nombreuses grèves débutent en région parisienne, qui obtiennent généralement rapidement satisfaction. Le 28, les 30 000 ouvriers de Renault à Billancourt entrent dans la grève. Un compromis est trouvé avec la CGT, mais la lame de fond continue, et à partir du 2 juin des corporations entières entrent en grève : la chimie, l’alimentation, le textile, l’ameublement, le pétrole, la métallurgie, quelques mines, etc. À partir du 5, les vendeurs de journaux, les tenanciers de kiosques, les employés des salles de spectacles, les commis, les garçons de café, les coiffeurs, des ouvriers agricoles etc. font grève, souvent pour la première fois.
Wikipedia
 

Le Front Populaire introduit de nombreuses réformes historiques, notamment en matière économique et sociale : congés payés, semaine de quarante heures, établissement des conventions collectives.
Deux ans et demi après son arrivée au pouvoir, le Front Populaire cédait la place à une coalition de droite, et la plupart des acquis sociaux du printemps 1936 étaient remis en cause. Un an plus tard, la classe ouvrière étouffait sous le régime de Pétain et l’occupation nazie.

Page 69

 

C'est Paul Reynaud, qui succède à Léon Blum à la présidence du Conseil, qui donne le premier coup de boutoir. En novembre, il prend un décret-loi autorisant la multiplication des heures supplémentaires, peu payées d'ailleurs, et permet d'organiser la semaine de travail sur six jours. Le régime de Vichy fera le reste.

Libération


Sachons, comme en 1936, continuer le combat après les élections pour regagner pas à pas  notre dignité. Rien ne nous sera donné. Par la suite, sachons garder ce que nous aurons conquis.

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 21:36

 

 

Cet article paru sur le magazine du web indépendant "Arrêt sur Image" nous donne un aperçu des attentes du monde occidental quant à l'élection présidentielle française. Ce point de vue extérieur permet de regarder notre microcosme national à distance.

 

Bruxelles ne regrettera pas Sarkozy (Quatremer / Libé)
Par Anne-Sophie Jacques le 26/04/2012

Adieu Sarkozy ?

Dans un article passé assez inaperçu, Jean Quatremer, correspondant à Bruxelles de Libération, rapporte les propos (anonymes) de responsables européens de haut niveau qui espèrent l’élection de Hollande.

Ces voix pro-Hollande ne sont pas isolées et tiennent avant tout du ras-le-bol que suscite l’actuel chef de l’Etat : "Rares seront ceux qui, à Bruxelles, mais aussi dans la plupart des capitales européennes, regretteront Nicolas Sarkozy" estime Quatremer dont on suppose les sources de première main.

L'une d'elle est cinglante : "«Une réélection de Nicolas Sarkozy serait désastreuse pour l’Europe», martèle un diplomate de haut rang : «il serait renforcé dans son populisme, puisqu’il gagnerait sur les thèmes antieuropéens et antiimmigration qui ont été au centre de sa campagne. Comme ce serait son dernier mandat, plus rien ne pourrait le freiner dans sa dérive intergouvernementale. Même la chancelière allemande, Angela Merkel, qui est fédéraliste, ne pourrait pas faire grand-chose, car elle doit affronter des élections en septembre 2013»."
(...) Le financier Georges Soros, en tournée à Paris pour son nouvel ouvrage Le Chaos financier mondial, s'est prononcé contre la vague européenne d'austérité en déclarant, notamment dans Le Monde, que "les dirigeants européens mènent l'Europe à sa perte."
Arrêt sur Images
Vous trouverez ici l'article de Jean Quatremer, le correspondant à Bruxelles de Libération
Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 21:28

 

 

 

Le monde de la finance :

 

Le monde de la finance. Celui que nous craignons. Souvent, sans bien le connaître. Celui qui fait monter le coût du remboursement des dettes des Etats par l'augmentation du taux des emprunts nationaux et par la même les impôts. Celui qui demande que la part des salaires dans les revenus de l'entreprise soit de plus en plus réduite pour s'accaparer une part de plus en plus conséquente du fruit de notre travail. Celui qui exigerait la destruction des services publics. Celui qui honnirait la solidarité nationale à travers ses systèmes de sécurité sociale et de retraite.

 

A quoi ressemble-t-il ? Que veut-il ?

 


Le trader qui scandalise :

 

Une vidéo d'Alessio Rastani, trader, du 26 septembre 2011 a provoqué la stupeur dans les médias et le public. C'est une interview par la BBC du trader indépendant qui joue sur les marchés pour son seul profit. Son propos a tellement choqué que les médias ont envisagé une mascarade. Cependant il est déjà connu sur le net depuis 2009. Son compte Facebook, où il endosse encore son identité de trader, fonctionne.

 

Le trader inconnu de la BBC qui prie pour le krach et la récession, cliquez ici

 

 

 

Marc Fiorentino, une société en bourse, des condamnations et des prédictions tapageuses :

 

Des prédictions de Marc Fiorentino circulent actuellement. Controversées. Que disent-elles, elles aussi, de ce monde de la finance ?

Cet ancien trader mêle l'image de l'arrogance et de la mégalomanie. Il révèle un monde sans scrupules.

 

En 1999, il crée sa propre société de bourse, Euroland Finance.

 

"Éditorialiste dans La Tribune et sur BFM, il intervient régulièrement dans les médias pour des analyses concernant la crise financière et ses aspects moraux, et des prévisions sur les marchés. Marc Fiorentino ne s'est pourtant pas illustré par une moralité exemplaire et a été condamné à multiples reprises par l'AMF. Ses prévisions de marchés se sont révélées aussi également pour le mieux inexactes, Marc Fiorentino déclarant en octobre 2008 que la crise financière avait "touché le fond". De 2005 à 2006, Marc Fiorentino présida la chaîne Télévision française juive.

 

Le 6 juin 2008, l'Autorité des Marchés Financiers a publié la condamnation à amende de 100 000 euros à l'encontre d'Euroland Finance4.

 

Le 9 juin 2008, l'Autorité des Marchés Financiers a publié la condamnation à un avertissement et une sanction de 100 000 euros à l'encontre d'Euroland Finance d'une part et à un avertissement et une sanction de 50 000 euros à l'encontre de Marc Fiorentino d'autre part5.

 

Le 27 février 2009, l'Autorité des Marchés Financiers a publié la condamnation à un avertissement et une sanction de 50 000 euros à l'encontre d'Euroland Finance."

 

Vous trouverez plus d'information sur Marc Fiorentino sur Le camelot de la finance, cliquez ici

 

 

Ici son intervention télévisée à la suite d’un article paru dans The Economist

 

 

 

 

 

 

Le monde à genoux :

 

De ces deux personnes de la finance ressort le désir évident d'avoir le monde à leurs genoux, une incapacité à l'humanité et un appât du gain irrépressible.

Une personne issue de ce milieu me confirmait qu’une coupure de la réalité caractérise le monde de la finance. La certitude de toujours s'en sortir quelque soit l'état du monde. Une indifférence à l'autre nourrie par une forte insensibilité. Les travaux d’une université allemande parlent de psychopathie pour certains de ces financiers.

 


Comment la France pourrait-elle être attaquée ?

 

Dans son article du 19.04.2012, l’Expansion s’interroge sur les rumeurs d’attaques par les spéculateurs de la dette française. Des bruits courent concernant une baisse de la note française, formellement démentis par l’agence de notation Moody’s.

Tandis que le taux d’emprunt obligataire de la France a bondi de 3%.

 

Le journal explicite plusieurs manières d’attaquer la France. En voici deux :

 

Les marchés, s’ils se débarrassent de leurs obligations françaises, entraineront une chute de leur valeur. Les taux de remboursement incluraient alors une prime de risque plus forte et augmenteraient. Le coût du remboursement de notre dette augmenterait d’autant.

 

Le 16 avril, la bourse de Francfort a lancé un nouveau produit sur la dette française permettant de vendre d’avance au taux en cours un produit financier censé baisser et d’anticiper ainsi un bénéfice artificiel. Jean Luc Mélenchon et Eva Joly, conseillée par l’euro député Pascal Canfin, ancien journaliste au journal Alternatives économiques, ont dénoncé la création de ce nouveau produit que Jean Luc Mélenchon a qualifié « de nouvel instrument spéculatif contre la dette française ». Depuis le 16 avril, les spéculateurs peuvent acheter ces produits appelés « contrats à terme sur la dette française ».

 

Ces produits quand ils ont été institués avaient pour objectif de répondre au souci des investisseurs de se couvrir contre une trop forte variation des prix.

On peut dans ce cas s’étonner de la date de sortie de ce produit à un moment d’instabilité classique des marchés générés par des élections présidentielles. La position énoncée clairement par Madame Merkel en faveur de l’élection de monsieur Sarkozy est à prendre en compte.

 

«  Pour que ce produit soit un instrument de couverture et non de spéculation il aurait fallu restreindre son utilisation à des investisseurs ayant effectivement de la dette française", estime ainsi l'eurodéputé vert Pascal Canfin. L’autorisation de création « a été prise directement par l'agence France trésor (AFT), un service de Bercy en charge de placer la dette française. L'AFT a en effet autorisé Eurex - une bourse allemande spécialisée dans les produits dérivés - à commercialiser un produit "future" sur la dette française. (…)

Ni la législation française, ni la législation européenne n'offrent de réels garde-fous.

Ces contrats peuvent être aujourd'hui utilisés pour prendre des positions purement spéculatives... par exemple après le 6 mai prochain. Il aurait été tout à fait possible à l'Agence France Trésor - qui a autorisé Eurex à commercialiser ce nouveau produit - d'y mettre des conditions. (…)

La décision, prise par l'Agence France Trésor, semble encore une fois avoir échappé au politique. »

La Tribune 

 

L'Autorité des marchés financiers est l'autorité française de régulation des marchés financiers, dirigée par un président nommé par décret du Président de la République pour une durée de 5 années. L’AMF pouvait limiter l’usage de ce produit ou l’interdire.  On peut penser que c’est à l’issue d’un accord entre l’AMF et Nicolas Sarkozy que la France n’a pas été protégée de ce « danger menaçant », « inacceptable », comme le qualifient Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly.

 

Des propos rassurants :

 

« Il est généralement assez rare que les marchés spéculent au lendemain des élections. Au pire, c'est avant que cela se passe, quand l'incertitude est la plus forte", explique Gunther Capelle-Blancard, directeur adjoint du CEPII, centre de recherche en économie français, créé par Raymond Barre. Mis à part le cas Mitterrand en 1981, où les marchés s'étaient littéralement effondrés, il est d'ailleurs assez rare d'observer une très forte volatilité des cours de bourse après une élection. »

 

 

Le journal l’Expansion se veut rassurant.

Le produit lancé par l'Eurex, la bourse allemande des dérivés,ne se vend pas pour le moment.

Les différences entre les projets politiques et la marge de manœuvre des deux candidats sont réduites dit-il.

« Il n'est pas du tout évident que l'identité du futur locataire de l'Elysée change quoi que ce soit à l'attitude des marchés(…)

Enfin et surtout, depuis la fin 2010 et l'échec des plans de relance, les marchés sont comme les politiques, bien incapables de faire le choix de l'austérité ou de la croissance. »

L'Expansion

 

Des alternatives à l’austérité :

 

C’est comme si le choix laissé aux français se partage entre une politique d’austérité consentie et une politique d’austérité imposée.

 

Des solutions alternatives sont proposées.

Les Français ne semblent cependant pas prêts à prendre le risque de sortir de l’impasse de l’austérité. Une croyance majoritaire parle d’une crise qui, bien que générée par ce monde libéral de la finance,  s’arrêterait par la bonne volonté populaire à se serrer régulièrement d’un cran supplémentaire la ceinture.

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 22:28

 

 

 

A force de voguer sur la vague de la haine,
la marine la peine va se prendre un coup de tonnerre de Brest
qui va foudroyer son insubmersibilité !
Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nouvelles et histoires
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 22:02

 

 

 

Merci à tous ; chacun a donné le meilleur de lui-même dans cette campagne populaire. Et nous sommes fiers. Tous. Fiers d'avoir ouvert une brèche d'espoir dans cette Europe austéritaire qui méprise les peuples, fiers d'avoir relevé le drapeau du partage ! Les prémisses d'une grande et belle révolution citoyenne sont posées. L'insurrection civique ne fait que commencer ; tenez-le vous pour dit.

On lâche rien. Résistance.

Je vous appelle à vous mobiliser aux rendez-vous qui vous sont donnés. Le premier mai derrière nos syndicats, avec la classe ouvrière dans la lutte, notre camp, notre famille politique : le monde du travail et de ses revendications ! Je vous appelle à vous retrouver le six mai – sans rien demander en échange ! – le six mai, pour battre Sarkozy !

Je vous demande de ne pas traîner les pieds, je vous demande de vous mobiliser comme s'il s'agissait de me faire gagner moi-même l'élection présidentielle.

Ne demandez rien en échange, seulement l'acte de votre conscience ! Pourquoi ?

La bataille que nous menons n'est pas une bataille personnelle, ni même une bataille dans un seul pays : il s'agit de retourner la table, de renverser la tendance qui en Europe maintient tous les peuples sous le joug de l'axe Sarkozy-Merkel. Il faut le briser en France !


Jean Luc Mélenchon


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 07:42

 

 

 

 

C'est aujourd'hui.

Après cinq ans qui en ont paru dix.

Après dix ans qui en ont paru vingt.

Nous ont vieillis prématurément,

Nous ont fait régresser à une perte de civilisation qui avait été longuement gagnée à la suite d'hommes dont les lumières ont éclairé le monde

Nous ont baignés dans un climat délétère et xénophobe

Ont érigé l'égoïsme d'Etat en loi suprême

et la solidarité en honte

Ont transformé les gardiens de la paix en force de l'ordre, forte de ses fichiers erronés,

crainte par le citoyen honnête

Ont détruit l'intelligence de l'école, contraint ses enseignants à une soumission angoissante,

Transformé ses élèves en têtes très pleines mais tellement mal faites

Ont dépossédé l'hôpital, éreintant les soignants et mettant les malades en danger

Ont poussé les vieux qui le pouvaient à voler le travail des jeunes,

ont poussé les autres au chômage ou au RSA

Une société qui aspire la moëlle des gens ordinaires pour en gaver les puissants.

 

 

Dans l'urne, c'est aujourd'hui.

 

 

L'enjeu cette fois-ci, ne permet pas d'hésiter.

Le changement est entre nos mains.


Avec notre bulletin, nous sommes chacun  responsables de notre monde de demain.

 
Avec notre abstention, nous sommes complices que cela continue.

J'ai, par le passé, à une ou deux reprises voté blanc. Je ne me suis pas abstenue.

Parce que si les hommes politiques peuvent être indignes de leur mandat, la démocratie et l'égalité ont droit à notre respect et notre considération.

Elles font de nous des citoyens libres.

 

Monsieur Sarkozy, Monsieur Lagardère, Madame Lagarde ou Monsieur Guéant, Madame Parisot et nous, avons un pouvoir  équivalent quand nous mettons chacun un seul bulletin de vote dans l'urne. Les yachts, les Rollex et le Fouquet's, les comptes en Suisse n'y changent rien.

 

Vous pouvez encore hésiter, être apeurés, être découragés. Cherchez ! Il est encore temps. Ecoutez les interviews, les discours de celui qui vous attire. Osez ! Choisissez ! C'est notre responsabilité de citoyen libre ! N'offrons pas notre droit de vote !

 

Nos ancêtres, durant la révolution, ont perdu leur vie pour conquérir notre égalité et la démocratie. Aujourd'hui, des peuples se font tuer pour y accéder. Défendons ces droits arrachés de haute lutte !
 
 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article