Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:00

 

 

 

Dénoncés par les uns comme la mise en oeuvre de traitements inhumains et dégradants, condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'homme et le Défenseures des Enfants, l'incarcération des enfants est considérée comme un argument électoral par le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui fraye de plus en plus avec l'idéologie de l'extrême droite. Nicolas Sarkozy espère-t-il des bénéfices secondaires de sa politique de maltraitance des enfants? Penserait-il ainsi avoir passé un marché avec les Français xénophobes ?  Le sacrifice de ces enfants dont l'équilibre psychique n'en sortira pas indemne traduit-il l'espoir de quelques bulletins de vote ?

 

A l'occasion de l'ouverture du premier CRA (Centre de Rétention Adminstrative) conçu pour enfermer les familles avec leurs enfants, des réseaux, des associations, des syndicats s'élèvent contre cette politique qui dénie les fondements humanitaires de notre pays et consacre son engagement ferme dans la voie du viol des droits de l'enfant et des droits de l'homme.

 

Il y a des enfants qui ont droit à des conditions de vie décentes : les nôtres et puis il y a les autres.

 

 

 


Communiqué de presse - 31 août 2011

 




Le 1er août, le plus grand centre de rétention  administrative pour étrangers a ouvert à proximité de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle sur la commune du Mesnil-Amelot. 

Profitant encore de la période estivale, ce véritable camp, de conception carcérale, "ouvre" désormais ses portes aux familles et donc aux enfants. (...)

Illégal car contraire à la Convention internationale des droits de l'Enfant, l'enfermement est au surplus, pour ces derniers, un véritable traumatisme, comme l'ont clairement affirmé diverses institutions indépendantes, telles le Conseil de l'Europe, la Commission nationale de déontologie de la sécurité et la Défenseure des enfants. 

Arrêtés avec leur famille dans des conditions souvent violentes, arrachés brutalement à leur vie quotidienne, privés de scolarisation et d'activités, ces enfants sont aussi confrontés à l'angoisse et à la dévalorisation de leurs parents qu'ils voient menottés, entourés de policiers , présentés devant des juges, tels des délinquants.

Les associations intervenant dans les Centres de Rétention Administrative,  auprès des familles retenues, peuvent témoigner des symptômes révélateurs d'un délabrement psychique au quotidien, causé par la rétention sur les enfants. D'autant que la durée maximale de l'enfermement a récemment été portée à 45 jours, ce qui accroît encore les risques de psycho-traumatisme.

Rappelons que les centres de rétention et zones d'attente sont les seuls lieux où des enfants de moins de 13 ans peuvent être enfermés, comme si le seul fait d'être étranger rendait cette maltraitance institutionnalisée acceptable. 

Récemment encore, la juridiction de Lille a sanctionné cette pratique au motif qu'elle constituait un traitement inhumain et dégradant au sens de l'article 3 de la CEDH. La Cour européenne elle-même a condamné cette pratique dans une affaire concernant la Belgique.

Les organisations signataires dénoncent la banalisation de l'enfermement administratif, et la pénalisation du séjour irrégulier comme mode de gestion des étrangers. Avec l'enfermement de ces enfants et de  ceux qui suivront, c'est à la protection des plus vulnérables que le Ministère de l'Intérieur s'en prend cette fois-ci,  toujours dans son obsession de la politique du chiffre en matière d'expulsions.

 


Les Signataires : 


Observatoire de l'enfermement des étrangers (ACAT-France), Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE), Anafé, Comede, Emmaüs France, Fasti, Gisti, La Cimade, Ligue des droits de l'homme, MRAP, Revue Pratique, Syndicat des Avocats de France (SAF), Syndicat de la Magistrature (SM), Syndicat de la médecine générale (SMG), Observatoire citoyen de la rétention 77, Réseau éducation sans frontières (RESF)

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 08:22

 

 

L'affaire Bettencourt met au grand jour la mauvaise santé de la démocratie en France.

 

Si le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux s'était exclamé à l'Assemblée Nationale, le 4 novembre 2010 : "La DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur), ce n'est pas la Stasi ", il s'avère aujourd'hui qu'elle a des pratiques illégales qui menace nos libertés. De plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer les dérives de l'Etat.


 

Après une enquête approfondie menée par " Le Monde ", les avocats  du journal, ont déposé le 20 septembre 2010 une plainte contre X  pour violation du secret des sources et de plusieurs autres articles du code pénal dans l'affaire Woerth-Bettencourt auprès du parquet de Paris.

 

Le contre-espionnage français était soupçonné d'avoir procédé à l'examen des appels téléphoniques passés par le journaliste Gérard Davet du 12 au 16 juillet 2010 alors qu'il travaillait sur l'affaire Béttencourt. Il s'agissait, en toute illégalité, de trouver ses sources pour porter un arrêt aux informations que le journal diffusait sur cette affaire.

 

Il ressort de la loi du 4 janvier 2010 que "la liste des appels téléphoniques d'un abonné ne peut être demandée à un opérateur de télécommunications que dans le seul cadre d'une procédure judiciaire; uniquement lorsqu'un impératif prépondérant d'intérêt public le justifie; et à la condition de ne pas porter atteinte directement ou indirectement au secret des sources".

 

21 juin 2011: la juge d'instruction Sylvia Zimmermann, en charge de l'affaire depuis le 13 mai 2011, a délivré  une commission rogatoire.


19 juillet 2011 : Elle apprend par l'enquête auprès de l'opérateur téléphonique que

  1. - le 19 juillet 2010, une télécopie de Stéphane Tijardovic de la DCRI demande à Orange les factures téléphoniques détaillées du portable du journaliste, Gérard Davet, du 12 au 16 juillet 2010 alors que  les 18 et 19 juillet 2010, le Monde avait publié des informations mettant Eric Woerth en difficulté.
  • - Le 21 juillet 2010, les services policiers avaient saisi une nouvelle fois Orange, demandant la liste des appels passés par David Sénat, conseiller technique de l'ancien garde des sceaux, Michèle Alliot-Marie, soupçonné d'être la source du Monde. Il perd son poste et doit quitter le ministère.

 

"Les infractions commises par la DGPN (Direction Générale de la Police Nationale) et la DCRI, conclut la plainte, causent un préjudice direct et évident à M.Gérard Davet et à la Société éditrice du Monde puisque l'atteinte portée au secret de ce qu'auraient été leurs sources répond à la volonté de les empêcher d'enquêter. L'atteinte qu'ils subissent de ce fait est d'autant plus intolérable que la Cour européenne des droits de l'homme rappelle régulièrement que les journalistes n'ont pas seulement le droit, mais le devoir d'informer."

 

 Au moment du dépôt de plainte, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui était secrétaire d'Etat à l'économie numérique, avait répondu à la question d'une possible surveillance de journalistes qu'il s'agissait, "d'un vieux fantasme français" relayé par "les médias".

 

La juge d'instruction devrait maintenant tenter de remonter jusqu'aux donneurs d'ordres.

 

Nicolas Sarkozy, questionné le 16 novembre 2010 sur l'éventualité d'un viol de la loi sur le secret des sources, avait répondu : "Non, je ne l'imagine pas, je ne le crois pas…"

 

 

Aurélie Filipetti, député socialiste, répondait ce matin à une interview sur France Inter. Vous pouvez la retrouver sur le site vidéos de France Inter.

 

" On voit dans l'affaire Bettencourt,  que là c'est le secret de l'instruction (qui est en cause), des pressions sur l'enquête, on voit bien qu'il y a un problème aujourd'hui dans ce pays de respect de la séparation des pouvoirs, le pouvoir judiciaire est soumis à une pression constante de l'Elysée. Dans l'affaire Bettencourt, y'a eu des pressions sur certains témoins, on a voulu faire changer leurs dépositions."

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

Affaire Bettencourt : les services secrets ont espionné un journaliste

 

Secret des sources : ce que dit la plainte du monde

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 18:00

 

 

 

Le nucléaire qu'il soit militaire avec Hiroshima et Nagasaki ou énergétique avec Tchernobyl et Fukushima n'a plus à démontrer la dangerosité extrême qu'il représente pour le monde. Les scientifiques, les lobbies énergétiques et financiers, les politiques font preuve d'une irresponsabilité que l'on peut dire criminelle sans exagération étant donné le nombre de victimes et la durée des conséquences sur l'environnement et la vie.

 

Les acteurs du nucléaire seront-ils un jour poursuivis pour crime contre l'humanité ?

 

Thomas Johnson, réalisateur, dit qu'à la suite de l'accident nucléaire de Fukushima et après l'accident de Tchernobyl,  "il faut nous attendre, si tout se passe pour le moins pire, à ce que les Japonais donnent à nouveau naissance à toute une série de monstres tous plus hideux les uns que les autres".

 

Il présente dans un documentaire constitué de films réalisés en direct de l'accident de Tchernobyl, le travail acharné contre l'ennemi invisible effectué par les sauveteurs. Ils sont au nombre de 500 000 réquisitionnés pour liquider la radioactivité. On les a dénommés les liquidateurs. Beaucoup sont morts. Les survivants sont tous gravement malades. Leur vie est en sursis. Le documentaire est émaillé d'interviews de Gorbatchev qui était à la tête de la Russie le 26 avril 1986.

 

Ces hommes ont fait un travail héroïque dans des conditions de sollicitation physique à la limite des capacités humaines. La plupart se savaient condamnés. Ils se sont engagés dans leur tâche avec conscience et volonté.



Ils ont évité une deuxième explosion de la centrale dont la violence et la toxicité aurait détruit la vie dans toute l'Europe.

 

 

 

La Bataille de Tchernobyl- Un documentaire de Thomas Johnson

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nucléaire
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 22:08

 

 

L'élection présidentielle arrive à un moment de l'histoire essentiel en matière :

- de politique de ressources naturelles

- de politique énergétique

- de politique de protection de la planète mais surtout de la vie.

 

Les ressources naturelles seront épuisées dans quelques dizaines d'années en maintenant le rythme d'extraction actuelle.

Concernant le minerai, les perspectives mondiales indiquent que pour de nombreux éléments (tels que l'argent, le fluor, l'étain, le zinc, le nickel) les réserves actuelles ne permettront que de couvrir deux à trois décennies d'exploitation.

Concernant le pétrole, le pic pétrolier (ou Peak Oil en anglais) désigne le moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l'épuisement des réserves de pétrole exploitables.Plusieurs dates sont retenues entre 2004 et 2015. Actuellement les débats les plus importants tournent autour de la détermination de la date de l'épuisement complet des ressources.

Le gaz est également une ressource limitée.

 

Actuellement, des recherches sont menées, des permis d'exploration sont demandés pour pouvoir exploiter les ressources en pétrole dites non conventionnelles (gaz et huiles de schistes, exploitation off shore). Elles comportent de grands risques pour l'environnement. Voir l'article

 

Le tournant suppose la prise en compte des nuisances occasionnées par les gaz à effets de serre, le risque majeur du nucléaire. Le tournant suppose l'acceptation du niveau des ressources énergétiques et minérales actuel et le développement d'un effort très important de recherche et d'investissement dans le domaine des énergies renouvelables et non polluantes.

 

Greenpeace a décidé de faire passer un stress test aux différents candidats à la présidentielle : 

 

L'organisation interroge les candidats sur leurs choix

et engagements  sur l'avenir énergétique de la France

et les classe en fonction de leurs réponses.

 

2012 : Le stress test des candidats

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 20:30

 

 

 

Fukushima :

Bien que  les médias aient fait tomber dans l'oubli la catastrophe qui s'est abattue sur le Japon en mars, la radioactivité reste extrêmement forte sur certaines zones qui n'ont pas été évacuées. Les compteurs Geiger ont disparu du marché au moment où ils s'avéraient indispensables. Les cours d'écoles où jouent les enfants sont très contaminées. Ce sont les grands-mères qui prennent les pelles pour enlever la couche radio-active en l'absence de réaction du gouvernement.

 

Le Nouvel Obs publie un reportage sur la vie à Fukushima :

 

 

Les révoltés de Fukushima

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nucléaire
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 22:04

 

 

 

La-rose-a-la-sauterelle.jpg

 

 

 

 

- Vous voila bien chiffonée, ce matin, ma rose ! dit la sauterelle

 

- Las, mon fer à repasser m'a lâchée tantôt ! répondit la rose, embarassée.

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 21:03

 

 

 

 

 

Le-vieux-wagon.jpg

 

 

 

 

 

 

Le vieux wagon s’est installé là-bas au bout de la voie.

Il a tiré devant ses fenêtres terreuses des rideaux gris sales.

Festonné de rouille,  il tente de se faire oublier.

Il sait qu’un jour où l’autre, il finira en petits morceaux.

 

Il entend au loin le rythme des roues de fer sur les rails.

La rumeur a apporté jusqu’à lui quelques noms mystérieux :

Corail, TGV, Ulysse.

Leur musique le transporte : Antibes, Quimper, Millau, Lyon.

 

Les enfants chahutaient alors dans ses compartiments.

L’odeur du saucisson emplissait ses murs.

Des rires gras ponctuaient quelques blagues salaces.

Ces dames faisaient la queue dans le couloir.

 

On entendait le miaulement d’un chat émergeant d’un panier

Ou le ronflement d’un ventre rebondi étalé sur les coussins.

Quelqu’un jetait : « Pourriez-vous m’aider à monter ma valise ? »

Un pleur de petit s’élevait dans le vacarme.

 

L’odeur de la mer, entrant à flot, pétrifiait un instant les voyageurs

Qui se collaient en  nuée à la fenêtre ouverte

 Tendant un doigt imprudent en direction de l’étendue bleue.

L’air se chargeait d’une légèreté heureuse.

 

Le vieux wagon s’est installé tout là-bas au bout de la voie.

On croirait entendre crisser ses roues sur la route du Sud.

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 12:34

 

 

 

 

 

Arbre-1.jpg

 

 

 

C'est presque plus beau qu'en vrai, dit l'enfant

 

On pourrait le photographier et en faire une carte postale, répond la petite fille

 

J'aime mieux mes fleurs en plastique, dit une passante

 

 

 

 

 

 

Arbre

 

 

 

Et moi, je restais muette.

Les mots sont trop faibles, trop imparfaits.

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 18:12

 

 

 

 

L'instant des possibles

 

 

 

 

L-instant-des-possibles.jpg

 

 

 

 


 

Il a tendu un voile bleu en fond de scène

Il l’a choisi léger et fin

D’une teinte douce et lumineuse.

Comme un ciel d’azur.

 

Il a placé quelques flambeaux

Qui ont jeté une lampée de blanc

Ourlée de lumière sur tout ce bleu.

 

Il a inventé quelques ombres chinoises.

C’est frais et intime, vaste et dépaysant.

 

Il m’a invitée à prendre place

Dans ce petit fauteuil tout rond

Qui fait rire mes yeux.

 

Sur la petite table ronde également,

Il a posé une théière à cou de girafe et demi-bec de canard.

Un Arum rose nacre se prélasse en un long vase éffilé.

Quelques feuilles d’hosta l’accompagnent dans sa baignade.

 

Il me tend avec un regard tendre une tasse délicate.

Mes doigts saisissent un instant les siens.


Il me regarde longuement.

 

Le temps frémit.

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 07:19

 

 

Les Etats-Unis mettent en place de nouvelles mesures qui devraient s'avérer efficaces contre l'évasion fiscale comme Roosevelt en son temps avait  instauré une loi contre la fuite des capitaux.

Les établissements financiers européens concernés crient au risque de faillite.


Il semble beaucoup plus facile de créer des niches fiscales et de supprimer des places d'herbégement au SAMU social de Paris  que de mettre en place des mesures imposant une solidarité des riches avec la nation face à la crise qu'ils ont contribuée à provoquer.

 

 

 

Lire dans       

 

Europolitique - le quotidien des Affaires européennes

 

L’Union présente ses doléances sur la loi fiscale Facta

Par Tanguy Verhoosel

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article