Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 23:00

 

 

 

 

 

 

Monté sur une aile de sa libellule,

 

il était balancé par le mouvement du vol.

 

Il aurait aimé s'endormir.

 

Mais chaque mouvement se terminait

 

par une petite secousse sèche

 

Qui perturbait la somnolence qui le gagnait.

 

 

 

 

 

 

Il s'allongea sur la matière translucide

 

et finement veinée de l'aile,

 

S'agrippa à son bord

 

Et laissa aller sa nuque.

 

 

Il scruta la vallée qu'il survolait,

 

le nez pointé vers le sol.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Vallee-montagnarde.jpg

 

 

 

 

 

 

En contrebas, il aperçut un déplacement,

 

au loin.


Il ne parvenait à identifier l'origine des mouvements.

 

 



Il insuffla une impulsion de descente à sa libellule.

 

Elle s'y opposa,

 

ses yeux pouvant voir très loin.

 

Il lui fit confiance.

 

 

 

 

 

Il vit alors monter dans leur direction

 

une procession de papillons qui volaient

 

à la vitesse de l'éclair.

 

 

 

 

C'était,

 

dirent-t-il,

 

l'ouverture de la chasse aux papillons. 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 02:30

 

 

 

 

Kièce

 

 

 

 

 

 

Kièce est la soeur de Kiételle.

 

 

 

Des rumeurs en feraient les soeurs ou les cousines

 

 de Peneloop

 

 

 

 

 

 

 

A moins que Peneloop ne soit Kiételle ?

 

 

 

 

 

 

A ce jour ,

 


le mystère reste entier.


 

Une brume opaque nimbe la question.

 


A tel point qu'on pourrait imaginer

 

 

qu'elle n'a jamais existé.

 

 

 


 

 

Vous connaissez les théories sur les esprits

 

 

un peu imaginatifs...

 

 

 

 

 

Mais qui est Kièce ?

 

 

Son nom en lui-même est une enigme.

 

 

 

 

 

On la dit rêveuse

 

 

aimant à imaginer un pays

 

 

où elle combattrait sans fin la solitude

 

 

et le gris des faubourgs.

 

 

Elle rencontrerait au hasard de ses périples

 

 

 des poteaux indicateurs.

 

 

Elle suivrait, curieuse, les directions

 

 

aléatoires

 

 

qu'une intuition fantasque élirait.

 

 

 

 

 

 

Une chose est certaine :

 

 

ses pérégrinations l'ont amenée

 

 

à croiser

 

 

le domaine d'une grande dame

 

 

qui excelle dans l'art de

 

 

la mise en relation.

 

 

 

 

 

 

N'y allez surtout pas mal voir.

 

 

Nous sommes, à fréquenter son intérieur,

 

 

tous gens de bonne éducation

 

 

et de propres intentions.

 

 

 

Cette dame tient

 

 

une sorte de salon littéraire

 

 

qui

 

 

jouit de fort bonne réputation.


 

Nous sommes nombreux à nous y presser

 

 

autour de l'esprit de la maîtresse de maison et

 

 

à nous y essayer à quelque envolée lyrique

 

 

dans une joyeuse émulation.

 

 

 

 

 

C'est là que j'ai aperçu Kièce.

 

 

Elle évoluait tel un cygne au milieu de notre brouhaha,

 

 

souveraine, inaccessible.

 

 

Elle agitait une longue plume soyeuse,

 

 

le regard perdu dans un monde intérieur insoupçonnable.

 

 

 

 

 

Je m'enquiérai auprès de l'un des habitués de l'identité

 

 

de cette jeune femme

 

 

qui m'intriguait au plus haut point.

 

 

 

Il me dit, outre les quelques informations

 

 

que je vous ai données,

 

 

qu'on la disait peintre,

 

 

mais aussi modèle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez savoir ce qui est vrai dans tout cela.

 

 

 

Ce qu'on peut dire, de façon certaine,

 

 

c'est qu'elle est impénétrable.


 

 


 

 

 

 

fond-banderole-fine

 

 


 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 12:55

 

 

 

 

J'avais laissé le hublot grand ouvert.

 

J'aime l'air du large.

 

Le cri des mouettes émergeait

 

de temps à autre de la furie de l'océan.

 


 

Des paquets d'eau entraient

 

par brassées par le rond ouvert.

 


 

Je m'arqueboutais

 

pour recevoir les gifles puissantes

 

des mains de la mer.

 

 

 

 

 

 

 

Le capitaine serait furieux

 

quand il viendrait faire son habituel tour.


 

 

Je lui répondrai :

 


 

"Vous dites ça tous les soirs, Emile "

 

 

 

Il me dirait :

 

 

 

" Pour la dernière fois,

 

je vous interdis de m'appeler Emile.

 

  Mais vous êtes folle ! Fermez ce hublot !"

 

 

 

 

 

 

"Mais non, Emile, vous savez bien.

 

Seulement un peu excentrique."

 

 

 

 

 

 

 

Brassees-bleues.jpg

 

 

 

A ce moment-là,

 

je verrai au loin la gueule de la baleine

 

grande ouverte

 

comme plantée d'un jardin.

 

 

 

 

 

 

" Emile, dirai-je, serrez-moi contre vous.

 

Je veux mourir dans vos bras."

 

 

 

 

"Mon petit, donnez-moi votre bouche.

 

J'aime votre corps mouillé."

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 11:00

 

 

 

 

 

 

Kiételle

 

 

 

 

Kiételle est la soeur jumelle de Kièce

 

Mais qui se cache derrière ce profil féminin énigmatique

 

Né des petits tas de peinture

 

éparpillés sur ma palette

 

à la fin de la réalisation d'un tableau.

 

 

 

J'ai ramassé un vieux morceau de carton

 

(ah oui, j'ai oublié de vous dire,

 

j'ai commencé à peindre sur carton à l'acrylique)

 

et j'ai laissé une silhouette s'ébaucher

 

à mon insu.

 

Démarré sans que je le sache

 

j'ai peaufiné son dessin

 

quand je l'ai perçu.

 

 

 

 

 

 

 

Elle me fait penser

 

A une jeune fille

 

Dont j'ai dressé  le portrait

 

après quelques rencontres heureuses.

 

Peut-être sa destinataire

 

Vous le livrera-t-il un jour ?

 

N'hésitez pas à le lui réclamer.

 

 

 

Une jeune fille au grand charme à découvrir

 

Dans la grande forêt de l'Orée des peut-être.


 

Allez vous y perdre,

 

Vous y gouterez de doux fruits

 

Il y a bien quelques loups.

 


 

Jusqu'à présent mes coups de pinceau

 

les ont éloignés.

 

Munissez-vous

 

D'un balai de sorcière

 

ou d'une aiguille de porc-épic

 

Et tout ira bien.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 18:27

 

 

 

 

Les-dessous-bleus.gif

 

 

 

 

 

 

 

      Tableau réalisé sur contreplaqué

     Largeur : 1.20m  Hauteur : 0,80m

 

 

 

 

 

 

 

J'ai appelé ce tableau les dessous bleus


en raison de l'histoire de sa création.

 

 

J'ai choisi sur le net quelques photos de nus artistiques :

 

les dessous.

 

 

Je n'ai gardé que l'un de ces nus.

 

J'ai commencé à le croquer rapidement


afin de commencer une composition.

 

 


J'ai, à mon insu, fait un dessin tout en angle.


J'ai décidé de continuer selon ce style


et de l'accentuer.

 

 


 

Et puis a surgi ce grand visage de droite.


Et l'un après l'autre, les différents éléments se sont encastrés

 

les uns dans les autres.

 

 


 

J'ai commencé par peintre le nu (dessous) allongé


en bleu.

 

 

 

 

Et voila : Les dessous bleus.

 

 

 

 

 

 

Pour voir les dessous bleus (1)

 

cliquez

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 21:33

 

 

 

 

 

 

 

Un nouveau projet est en train de sourdre.

 

 

 

J'ai posé les prémisses au crayon.

 

 

Je n'ai encore aucune idée de la suite:

 

 

Les couleurs, couteau ou pinceaux, fond,...

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela se fera à mesure de l'avancée pas à pas.

 

 

 

Je découvrirai le tableau

 

 

 

en même temps que sa facture.

 

 

 

J'ai besoin de cette improvisation permanente

 

 

 

pour ne pas m'ennuyer,


 

 

pour garder le désir et l'impulsion.

 

 

 

 

Si je ne peux inventer à tout instant,

 

 

j'ai l'impression de faire un exercice fastidieux.

 

 

 

 

 

 

Esquisse

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 05:05

 

 

 

 

 

 

 

Sous les brumes du monde

 

 

 

  Les nuages arrondissent leur croupe souple

 

 

 

L'ocre des profondeurs


 

 

jette une chaleur bruissante

 

 

 

 

  L'arrête du géant s'enorgueillit d'un rubicond


 

  et s'engouffre vers le ciel

 

 

 

  Les voiles blancs sautillent

 

 

 

en balayant la gorge du monde

 

 

 

 

 

 

Suspendue entre Mars et la Lune

 

 

 

j'observe la terre

 

 

 

Qui croustille

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Sous-les-brumes-du-monde-web.jpg

 

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 06:42

 

 

 

 

 

        Une route

 

 

 

 

 

                         Un    fleuve

 

 

 

 

                             

 

                                                  L

                                                     e

 

 

                                                               p

                                                                 a

                                                                   s

                                                                     sage

 

 

 

 

                    

       

 

 

 

               Ailleurs                                     Au-delà

 

 

 

 

 

 

 

 

  Lointains bleus

 

 


 

 

 

 

 

 

    

 

              Là-bas               

 

 

 

 

          Derrière le bout du monde

 

 

 

 

 

                                                   Vers les lointains bleus

 

 

 

 

 

 

 

 

                  

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 22:39

        Hommes-nus-7wb.jpg

 

Les dessus oranges

 

 

 

éclairent

 

 

 

la carapace bleue nuit et lumière.

 

 

 

 

Hommes-nus-.8w.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour voir les dessous bleus (1)

 

cliquez

 

 

Pour voir les dessous bleus arrivent à leur fin (3)

 

 

cliquez

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 23:08

 

 

 

 

                La vie tient à un fil

Un fil tissé en contre-jour dans le jour finissant
                  

                    La vie se pose sur le fil du rasoir

                         La vie se noie au fil de l'eau

 

 

                    Les boat people s’engloutissent au Sud de l'Europe
             

Renversés par la lame de fond

                         

                                  Des portes qui se claquent,


                             Des fenêtres qui se blindent,

 


 

 

La-main

 


 

 

 

Des verrous qui se tirent.

 

 

 

 

 


La vie file devant les hurlements


                              Des juntes au pouvoir


                 La vie supplie

La vie s’aumône


 

               Le ventre se déchire

 


                                   La vie s’effroie

                 

 

             L’enfant  


                                     Dans les bras émaciés


      Dort sans plus qu’un souffle


      Ne soulève son thorax.

 

 

 

 

 

Où-vas-tu,-mon-Afrique


 

 

 

            L’assiette est vide.

 

                                     Les tombereaux de lait

Serpentent en lézards anguleux

                      Sur la route étincelante.

 

      Le biberon

                             

                       gît sur le sol

 

                                        

                                           inutile.

 

 

          Les verrous claquent et se tirent.

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article