Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 12:38

 

 

 

PERSONNE NE SE NOURRIT DE VENT !

Parce que l'année dernière, l'aide alimentaire européenne a failli être supprimée,

mettant tous les restos du cœur européens en difficulté,

Parce que dans l'urgence, elle n'a été prolongée que de deux ans,

Parce que 18 millions d'Européens

et 3 millions de Français mangent un repas par jour grâce à elle,

Parce que personne ne se nourrit de vent...

Devenez AIRFOODER !

 

 

 


 

 

 

 

Soutenez le projet AIRFOOD

et aidez 18 millions d'Européens à se nourrir cet hiver

en sauvant l'aide alimentaire européenne.

 

 

 

Voir l'article du 21.10.2011

L'europe refuse d'aider ceux qui ont faim

cliquer ici

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 20:02

 

 

 

Non-a-l-aeroport1.jpg

 

 

 

 

Appel de deux jeunes paysans de la Confédération Paysanne


à tout ce qui a un nom dans le mouvement social !

 


Une femme interpelée par l'attitude du gouvernement et des Français écrit :


" Si on réfléchit à ce qui se passe à Notre Dame des Landes depuis une semaine, il y a un fait vraiment inquiétant : le silence du « mouvement social français».


Depuis mardi matin, plus de 500 gardes mobiles ont envahi la campagne tranquille du Nord de Nantes, ils ont chassé les gens de leur habitat, détruit des maisons et enlevées les pierres une par une pour s'assurer qu'elles ne seraient pas rebâties.


Depuis six jours, environ 200 personnes dorment chaque nuit sur des barricades, respirent des gazs lacrymos, organisent le ravitaillement des copains en première ligne, tout cela dans une non-violence exemplaire (sinon, il n'y aurait pas cet assourdissant silence médiatique!).


 Depuis quelques jours, des gros ballots de vêtements, de bottes, de chaussettes, de piles, de pommes, de pâtes, de légumes, de café, de jus de fruits, de barres de céréales, affluent dans le hangar qui sert de QG à la résistance, témoignant que si peu de gens osent s'aventurer dans le « territoire en guerre » qu'est devenu ce beau bocage, il existe une véritable indignation dans la population.


Et enfin bon, des raisons de s'indigner il y en a tout de même : il n'a rien d'autres à faire ce gouvernement que de mobiliser des centaines de flics pendant des semaines pour chasser des gens de leur maison alors qu'il semble qu'il y ait une crise du logement dans ce pays.

Rien de plus urgent comme dépense que de construire un aéroport pour en remplacer un autre loin d'être saturé alors qu'on nous dit que la priorité c'est de réduire les déficits.

Rien de plus important que de développer le trafic aérien alors qu'il paraît qu'il y a un truc qui s'appelle le changement climatique ???


Alors pourquoi ce silence ?



 - Soit, ce qui est une possibilité réelle, le mouvement social est bien mal en point, tué par la « crise », asphyxié par l'arrivée de la gauche au gouvernement,


 - Soit ce combat n'est pas celui du mouvement social, car ceux qui luttent pied à pied à Notre Dame des Landes ne sont pas très présentables, un peu trop boueux, avec en prime des têtes un peu trop jeunes et que donc on les imagine violents, peu fréquentables,


- Soit encore vous ne savez pas quoi faire. Si c'est cette dernière option qui prime, quelques idées : La résistance à Notre Dame des Landes est incroyable. Il est incroyable que quelques centaines de personnes sans moyen financier, sans soutien logistique aucun à part celui de quelques habitants et paysans des alentours, logeant dans des abris de fortune, sans eau, sans électricité, aux vêtements détrempés, aient résisté une semaine derrière des barricades de bric et de broc face à une véritable armée.

 


 Ils sont encore là et ne vont pas lâcher, même si il leur faudra probablement se replier à un moment ou à un autre.

 


Il ne manque pas de courage ni de détermination à Notre Dame des Landes. Il manque de la légitimité.


Et vous qui savez écrire, qui avez les arguments en tête, qui êtes reconnus socialement comme des gens « sérieux », qui avez de l'audience auprès des militants de vos organisations, qui connaissez des journalistes, qui êtes en contact avec des politiques, vous qui êtes respectés, vous pouvez  donner à la lutte de Notre Dame des Landes de la légitimité.


Ce sont des choses que vous savez faire : écrire aux pages débat des journaux, organiser des conférences de presse, passer des coups de fil à droite à gauche, signer de tribunes collectives, intervenir lors de conférences, convaincre des gens connus d'aller à Notre Dame des Landes, ne serait-ce qu'une demi-heure, pour qu'ils puissent dire leur indignation devant les médias, puisque ces médias n'ont rien à faire de l'indignation des gens ordinaires.


Vous savez faire cela et c'est vraiment le moment de le faire maintenant. Cette lutte est exemplaire et c'est aujourd'hui à chacun-e d'entre vous de permettre au mouvement social dans son ensemble de faire preuve de solidarité."



C'est un appel, vous pouvez en être un maillon, vous pouvez le relayer !

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:10

 

 

 

Le gouvernement socialiste

 

exproprie, détruit, gaze, déloge

 

pour une multinationale privée.

 

 

 

Ayraultport de Notre Dame des Landes,

scorie d'un imaginaire du siècle passé

 

Cliquez ici

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 11:19

 

 

La fréquentation de Facebook était pour moi un moyen d’être en relation avec d’autres personnes ayant le désir de sortir de cette société libérale. Un désir de créer un monde plus juste, plus égalitaire et plus solidaire, un monde où on se fout un peu moins des petits problèmes de son voisins du dessous comme dit la chanson.


Cependant l’esprit du lieu ne me satisfaisait guère. Jusqu’au jour où j’apprends que je vais devenir une marchandise qui se négocie en bourse.

J’écris alors ma désapprobation au big both de Facebook.

Dans les jours qui suivent, les photos ne s’affichent plus sur facebook. Coïncidence ? Je veux y croire. J’écris à plusieurs reprises à l’administration du site. Pas de réponses.


Je m’esquive pendant quelques temps. A mon retour, la nouvelle page est installée. Mais une grande partie des fonctions ne sont pas opérationnelles. Je suis obligée d’écrire mes réponses sur world et de faire un copié-collé par le clic droit. Je n’ai plus accès aux autres messages. Je peux lire ce qui s’affiche à l’écran mais je ne peux plus ouvrir aucun document.


Alors que je me promène dans ce lieu qui me devient de plus en plus hermétique. J’arrive sur une proposition : il s’agit de choisir un nouveau logo. Etonnée que Facebook fasse participer ses adhérents, je comprends que l’on me propose de changer les choses. Je vote. Puis je lis la proposition « Et si vous coupiez le fil avec FaceBook. » Quelqu’un a écrit « Comment ? ».

J’explique comment je me suis fais coupée de Facebook. Je clique et j’atterris sur la page de TheChangeBook.


A mon prochain passage sur FaceBook, je m’aperçois que je ne peux plus écrire même avec un copié-collé.


Dans mon nouvel univers, je lis : « TheChangeBook se veut un lieu sans publicité, respectant la vie privée. Les démarches strictement commerciales sans intention éthique, artistique ou écologique ne seront pas acceptées. »


Et puis encore : « TheChangeBook est un réseau d'échange d'idées, de liens, de réflexions dans le respect de la vie privée, des données et la plus grande liberté d'expression possible. »

 


La fréquentation de TheChangeBook est pour moi un moyen d’être en relation avec d’autres personnes ayant le désir de sortir de cette société libérale. Un désir de créer un monde plus juste, plus égalitaire et plus solidaire, un monde où on se fout un peu moins des petits problèmes de son voisins du dessous comme dit la chanson.


 

Ici, je ne serai pas débranchée.

 

 

 

Et si vous coupiez avec Facebook


TheChangeBook, le réseau social des acteurs du changement.

 

banner.png

 

 

ICI

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 21:21

 

 

 

LE MINISTRE DE L'EDUCATION SUR DAILYMOTION

 

 

 

UN DEBAT ORGANISE PAR MEDIAPART


AVEC VINCENT PEILLON ET DIFFERENTS ACTEURS DE L'EDUCATION

 

sur le thème

 

"Refonder l'école de l'égalité"




Le débat tourne autour de trois grands thèmes :

- L'école des enseignants : le grand désarroi (recrutements, formation, mobilité, programmes).

Un professeur d'histoire et géographie en ZEP ainsi qu'une écrivaine et enseignante de français au lycée participeront au débat ;
- L'école des élèves : les laissés pour compte du système,

violence de l'institution, orientation et rythmes

(avec Joseph Rossetto, principal de collège en Zep et Séverine Chauvel, sociologue de l'éducation spécialiste des questions d'orientation);
- L'école dans la société : Jean Baubérot, chercheur, spécialiste de laïcité et Claude Lelièvre,

historien de l'éducation nous feront part de leur avis sur ce thème.



http://www.mediapart.fr/

 


En direct de Mediapart: Vincent Peillon, les... par Mediapart

 

 

 


En direct de Mediapart: Vincent Peillon et... par Mediapart

 

 

 


En direct de Mediapart: Vincent Peillon et... par

 

 

 

Si vous souhaitez bénéficier d'un mois d'abonnement gratuit sur Médiapart,

écrivez-moi par le contact (onglet du haut de la page)

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 00:03

 

 

 

TOUS UNIS CONTRE INDECT!
NOTRE LIBERTÉ ET NOTRE VIE PRIVÉE SONT EN JEU !
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Aidez-nous à partager cet événement ! Parlez en autour de vous !

▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Indect est un programme de surveillance avec
fichage automatique de chaque citoyen.


Vous n'avez rien à vous reprocher ?


Tous les détails
de votre vie seront espionnés avec tout les moyens disponibles,

comme si chacun était une menace pour la nation.

Ils seront stockés informatiquement.
C'est un projet d'atteinte a la vie privée très grave.


L'objectif énoncé est la sauvegarde de notre sécurité.

A notre époque,
aucune base de données ne peut être totalement  sécurisée.
Les fichiers réalisés sur vous pourront être hackés
par n'importe qui

ou encore être vendus par des infiltrés sans scrupules.

Et même sans envisager ce genre de fuites inévitables

Imaginez les tentations liées à la possibilité de
connaître tous les détails d'une vie.

A qui oseriez vous confiez l'entièreté de votre vie.

Imaginez le pouvoir de contrôle que cela implique...

 

 

Pour la liberté unissons nous tous contre Indect !

 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

 

Pétition, ici

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 09:47

 

 

 

 

D'agrocarburants en conditions climatiques très défavorables,

les réserves alimentaires de la planète, trop fortement sollicitées

depuis 11 ans, s'épuisent.

 

L'ONU tire une sonnette d'alarme qui se heurte à la surdité des décideurs.

 

 

 

Pour en savoir plus, cliquez ici

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:04

 

 

 

Ecran-géant

 

Le site Sauvons la forêt a mis en ligne une pétition :

 

 

 

Stop aux agrocarburants, maintenant !

Lettre aux membres

-  de la Commission européenne,

-  du Conseil de l'Union européenne,

-  du Parlement européen

 

 

Madame, Monsieur,



L'Organisation des Nations Unies (ONU) et son agence pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), des scientifiques, des défenseurs des droits humains, des experts en développement et des défenseurs de l'environnement du monde entier réclament depuis plusieurs années la fin de la compétition mortelle entre l'assiette et le réservoir. Car, contrairement aux affirmations du lobby industriel, les agrocarburants sont produits quasi-exclusivement avec des denrées alimentaires. La nourriture ne devrait pas être gaspillée dans les voitures.


Les « biocarburants » sont aussi une catastrophe pour la nature et le climat. Les monocultures industrielles se répandent à travers le monde, anéantissant les écosystèmes naturels et la biodiversité.


Des quantités toujours plus importantes de matières premières nécessaires à la fabrication des agrocarburants, comme l'huile de palme et de soja, sont importées d'outre-mer. En Amérique du Sud, forêts pluviales et savanes sont brûlées pour faire place aux monocultures de canne à sucre (éthanol) et de soja (biodiesel). En Asie du Sud-Est, les forêts tropicales sont quant à elles détruites pour les plantations de palmiers à huile.


D'énormes quantités de CO2 sont rejetées dans l'atmosphère, portant préjudice au climat mondial. La production d'agrocarburants requiert de grandes quantités d'eau, engrais et autres pesticides qui polluent l'environnement et nuisent à la santé humaine. Chez nous aussi en Europe les oiseaux des champs disparaissent car leur habitat naturel est accaparé par les monocultures de colza.


Veuillez mettre fin sans délai aux mesures d’incorporation obligatoire des agrocarburants, aux exonérations fiscales et subventions qui les soutiennent, et à leur importation. Le droit à l'alimentation, la préservation de la biodiversité et la protection de l'environnement sont à mes yeux prioritaires sur les intérêts unilatéraux de l'industrie des « biocarburants ».


Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma haute considération.

 

 


 

 

Pour envoyer la pétition, cliquez ici

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 22:13

 

 

 

 

Une journée d'action internationale du nom de #GlobalNOISE (BruitGlobal) a été lancée

par des membres du mouvement Occupy, du 15M et des indignés.

 

L'action est soutenue dans de nombreux pays ... Etats-Unis, Canada, Guatemala, Puerto Rico, Allemagne, France, Pays-Bas, Russie, Slovenie, Soudan, Espagne, Corée du sud, Chili, Irlande, Australie, Mexique, Belgique, Turquie ...

Son objectif principal est de matérialiser le sentiment de solidarité

entre les mouvements globaux.

 

C'est un mouvement d'indignation contre la corruption qui ronge nos institutions

et pour une obtenir une gestion durable des ressources.

 

 

Sur Facebook : http://www.facebook.com/globalNOISE


 L'action #GlobalNOISE se déroulera autour d'une casserolade

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 20:55

 

 

 

Les Maires de Vagnas, Bessas, Saint Sauveur de Cruzière et Beaulieu

en Ardèche

sont convoqués jeudi 27 septembre

par le Préfet de l’Ardèche pour une « information »

concernant le dossier de déclaration d’ouverture

de travaux sur le permis « Bassin d’Alès »

en présence d’un représentant de la société Mouvoil.

 

Les ardéchois, dont des scientifiques comme un géologue, craignent que ces travaux annoncés soient une manoeuvre de divertissement pour arriver à l'extraction

de gaz de schiste enfouis dans le sous sol ardéchois.

 

Les habitants sont mobilisés pour se défendre

contre une pollution estrêmement toxique

connu du fait de l'exploitation des gaz de schistes

en Amérique par le film "Gasland".

(deuxième vidéo).

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article