Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:21

 

 

 

 

 

Je suis Mijoty, née en même temps

 

 

que l’installation de la télévision noir et blanc


chez Monsieur et Madame Toulemonde.

 

 


Mon créateur, pour faire branché,


m’a parée des seuls noir et blanc.

 

 



 

Ne me trouvez-vous pas chic ainsi ?

 

 

Mijoty-détouréew

 

 

 

D’autres se seraient offusquées,

 

se seraient exclamées,

 

auraient supplié afin d'obtenir


des séances de relooking,

 

certaines auraient trépigné

 

requérant le designing

 

de chez "Elsenvol",


plusieurs auraient préféré

 

                le peinturling.


 

 

 

 

Moi, j’étais plutôt contente.

 


 

Je me trouvai ainsi associée


à cette grande invention


qui enfin se répandait dans les foyers.


Cette innovation, qui allait occuper


tant de jeudis après-midi d’enfants,


que tant de parents allaient


pour cette raison encenser ou décrier.

 



Elle allait accompagner

 

tant de soirées éreintées

 

de travailleurs avachis dans leur fauteuil.

 

Et leur faire oublier la répétition inlassable


du geste automatique qui ferait le siège de voiture


ou la machine à laver.

 

 


Je suis née avec la modernité

 

des années fastes.

 

 


 

Point besoin de couleurs

 

pour me donner bonne tournure.

 

 

 


J’étais heureuse de mon sort :

 

mon créateur m’avait offerte


à sa petite nièce.


L’on m’avait encadrée d’un vert doux

 

qui se détachait sans ostentation

 

sur la tapisserie en camaïeu de bleu

 

au-dessus du joli lit

 

en bois blanc.

 

 

 

 


Par la porte entrouverte,

 

j’entendais la télévision

 

qui s’occupait des enfants.

 

Ainsi,  Je ne me sentais pas seule.

 

Je participais à leur vie.

 


J’entendais leurs éclats de rire,

 

leurs disputes,

 

Parfois, la voix du père

 

s’élevait pour calmer l’ensemble.

 

 

 

 

 


Ma petite maîtresse avait,

 

de temps en temps, un invité.

 

Immanquablement, l’un ou l’autre disait :


    "  Elle est amusante ta petite sorcière.

 

Tu pourrais la colorier ! "

 


Me colorier ! Comme un vulgaire coloriage pour enfants !

 


Ma petite maîtresse,

 

qui avait bon goût, inlassablement répondait :


       Non, cela risquerait de la gâter ! »

 

 


Elle avait parfois des pauses

 

de petites femmes ma petite maîtresse.

 

 


Les années ont passé, la télévision a pris des couleurs.

 

Les enfants ont grandi.

 

L’un après l’autre, ils ont quitté la maison.

 

 

 

 

Ma petite maîtresse était devenue

 

bien plus grande que petite.

 

Je restai dans mon cadre vert doux


sur la tapisserie bleue camaïeu.

 

Souvent, le silence opacifiait la maison.

 

 

 


De temps à autre, ma petite maîtresse


venait me rendre visite.

 

 

 


Un jour,


elle amena


un jeune homme Biensoutourapor.

 

Elle me présenta.

 

Il apprécia la qualité de mon trait


et la sobriété de mes couleurs.

 

 

Je trouvais

 

que ma petite maîtresse avait bon goût.

 

 

 

 

Vous souhaitez lire la suite de l'histoire ordinaire

et sans couleurs de Mijoty

sponsorisée par la petite fabrique d'écriture,

cliquez sur :

l'envers de la télévision

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q
<br /> Bonsoir Marie,<br /> <br /> Tu as sans doute reçu le message émanant de la Petite Fabrique, mais je tenais à venir te solliciter moi-même ici.<br /> <br /> ...<br /> <br /> Nous préparons la publication d'un recueil collectif dont les bénéfices seront reversés à l'une des associations qui se chargent de réaliser le rêve d'un enfant gravement malade voire condamné.<br /> <br /> "L'atelier de Mijoty" est en cours de composition et je voudrais savoir si tu accepterais d'offrir - à ton choix - l'une de tes pages (celles concernant Mijoty) pour cette cause.<br /> <br /> Tous les renseignements sont sur mon blog, mais tu n'es en aucun cas obligée d'accepter.<br /> <br /> Je serais pourtant honorée si ton texte faisait partie de notre anthologie.<br /> <br /> Merci de me tenir au courant et de m'indiquer quel extrait je peux mettre dans l'anthologie, si tu acceptes d'en faire partie.<br /> <br /> Passe une bonne soirée.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> J'ai beaucoup aimé le ton, le passage de la télé noir et blanc à la tv couleur et Mijoty qui reste dans son cadre...J'adore et une suite.....clic<br /> Bonne journée<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Butterfly,<br /> <br /> <br /> Je suis contente que tu aies passé un bon moment avec Ma petite sorcière.<br /> <br /> <br /> Est-ce de bon goût que de te dire que tu peux goûter<br /> <br /> <br /> (et peut-être apprécier)) un autre conte :<br /> <br /> <br /> La communauté des Enfants de la Source Tarie<br /> <br /> <br /> http://loeilquicourt.over-blog.fr/article-la-communaute-des-enfants-de-la-source-tarie-61935007.html<br /> <br /> <br /> Si cette publicité éhontée t'agace par trop,<br /> <br /> <br /> Ne casse pas ton ordinateur,<br /> <br /> <br /> Il n'y ait pour rien.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cherche plutôt un sort diabolique à me jeter,<br /> <br /> <br /> Nous mesurerons nos pouvoirs !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Q
<br /> J'adore la façon dont l'histoire est amenée...<br /> La couper sur ton blog est une bonne chose, j'adore !<br /> <br /> ... et je vais donc cliquer !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Ouaouhh! J'ai gagné un clic.<br /> <br /> <br /> Merci Quichottine.<br /> <br /> <br /> Ils ont une saveur particulière tes clics.<br /> <br /> <br /> <br />