Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 21:26

 

 

La question des très graves conséquences de l'exploitation des gaz de schiste afin d'extraire du pétrole et du gaz souterrains a été porté à la connaissance des citoyens français par le film '"Gasland", réalisé par un journaliste américain qui avait été alerté par une proposition de forage dans son jardin.

 

 

 

 

José,-Sandrine,--Alain

 


Les conséquences du pic pétrolier

 

Les ressources en pétrole ont fortement diminué. Les nappes d'hydrocarbures facilement exploitables, mais également les

plus rentables s'amenuisent. Les méthodes traditionnelles de

forage deviennent obsolètes. Cela explique l'augmentation du

prix du litre d'essence mais également des factures de fuel.

 

Il s'ensuit une détresse financière de familles dont le revenu était équilibré. On assiste à une demande de retour vers les villes de citadins qui avaient migré vers les campagnes. C'est là que se

situe une grande partie des emplois. Le coût du transport

commence à grever les budgets.

 

Une recherche forcenée de solutions d'indépendance énergétique

mais également de nouvelles sources d'hydrocarbures est entamée.

Les sommes en jeu sont colossales. Les monstres de l'énergie sont

en chasse.

 

 

 

 Le film

 

Gasland a été tourné par un journaliste américain. Une lettre lui proposant 100 000 dollars pour louer ses 39 hectares de terrains déclenche une quête de la vérité.


Ce film présente la méthode de forage du sous-sol par fracturation hydraulique pour rechercher gaz et pétrole profondément enfouis

et ses conséquences.

 

 

 

La fracturation hydraulique :

 

Cette technique permet d'atteindre les couches de schiste profondes. Des poches de gaz et de pétrole y sont enfermées.

Il s'agit de perforer la roche sur 2 à 4 km de profondeur puis à l'horizontale sur 1 km.


On emploie des quantités énormes d'eau (entre 15 et 20 000 m3

pour un puit à une époque où l'eau commence à faire défaut) à très haute pression, des microbilles et 596 produits chimiques différents.

La force de l'eau ne doit pas être freinée. Les produits chimiques dissolvent les obstacles. Seule la moitié du liquide sera remontée

à la surface tandis que la roche souterraine est disloquée, fragilisée.

De mini-séismes se produisent. L'eau souterraine naturelle se

mélange au gaz et au pétrole ainsi qu'aux produits chimiques.
Au bout d'un an, la plus grande partie de l'énergie est pompée.

On recommence 1 km plus loin.

 

 

 

De graves conséquences sanitaires :


Du gaz s'échappe des robinets quand les habitants proches des

forages veulent se servir en eau potable. Une flamme parfois importante s'allume quand on approche un briquet. Les riverains condamnent leur alimentation en eau, craignant l'explosion de leur maison et souffrant de maux allant jusqu'à des lésions cérébrales irréversibles. Ils sont condamnés à s'équiper de citernes et à se faire livrer toute les semaines.  Des analyses révèlent la présence de nombreux produits chimiques extrêmement toxiques dont des substances radioactives naturelles issues de la roche et que l'on ne

sait pas retraiter.

 

 

 

L'environnement détruit :

 

Les animaux sont malades. Certains dépérissent, d'autres meurent.

La faune de certaines rivières est détruite.

 

Des nuages toxiques enrobent par moment les habitations. Les

sociétés qui extraient le pétrole ont choisi de pulvériser l'eau

dotée de ses produits chimiques au soleil pour qu'elle s'évapore.

Les produits chimiques se dissolvent dans l'atmosphère ou se

déposent sur les cultures, inhalées par les poumons des êtres

vivants ou ingérés dans la nourriture. Le reste de l'eau est mis

dans de grands réservoirs souvent creusés à même le sol et s'y infiltrent.

 

 

L'achat du silence :

 

Aux Etats-Unis, les habitants qui ont accepté de louer leur terre

sont liés par une clause de confidentialité et ne peuvent se défendre

en justice. Il y a aujourd'hui 500 000 puits et plus du tiers du

territoire touché.

 

 

 

 

 

 

Le film  en 6 parties :

 

 

 

 

 

 

 

 

Que se passe-t-il en France ?


          ICI

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jeanne Fadosi 18/05/2011 17:29


quand tirera-t-on des leçons des bêtises passées ? et si on apprenait à vivre pour vivre et non pour rester en équilibre sur un vélo fou qui ne sait pas s'arrêter. commencer à travailler près de
chez soi dans des villes à taille humaine.

Une question sur les techniques de prospection des gaz de schiste. Quid des conséquences de la fragmentation sur l'activité sismique enregistrée ? C'est silence média sur le sujet depuis Fukushima
!


Armide+Pistol 14/05/2011 21:16


Une nouvelle trouvaille pour faire de l'argent n ne laissant que miettes et misère aux petits.


Dan 13/05/2011 15:22


malgré les messages rassurants du gouvernement je crains que les lobbies pétroliers n'insistent de plus en plus sournoisement. restons vigilents. Amicalement Dan