Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 21:53

 

 

 

 

Les jours succèdent aux jours dans la langueur d'un été trop chaud.

 

Les prairies sont sèches comme un claquement de fouet.

Les graminées se font foin sur pied.

Les arbres laissent tomber des larmes de feuilles.

Le sol se teinte d'automne. 

 

Le ciel, d'un bleu impitoyable, avale les nuances.

 

 

 

Au jardin, quelques plantes en pots.

Le soir venu, une lampée d'arrosoir étanche leur soif.

Leur pied trempe dans la bassine.

 

 

 


Mille vies s'agitent.

Viennent prendre bain.

Se désaltérer.

 

Le lézard s'esquive.

Anguille.

 Marque la pause.

Observe le passant fixement.

 Prêt à détaler.


Le crapaud avance prudemment.

Une patte, puis l'autre.

Pataud. S'arrête, toutes pustules dehors.

Les ressorts de son cerveau

Se détendent au ralenti.

 

 

 

Les jours succèdent aux jours dans la langueur d'un été trop chaud.


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article

commentaires