Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 22:08

 

 

 

 

 Je monte au potager par le sentier herbeux

Dessiné dans la prairie.

 Je longe le parc mitoyen où se mêlent,  

Dans un bel ensemble à la lumière douce,

 Bouleaux, noyers, sapins et  pruniers.

 


 Je tourne brusquement la tête

dans la direction d'un bruit de dégrigolade sec.

  Cela semble provenir d'un arbre.

Une noix sans doute à maturité.

 

  A ce moment, j'entrevois la course rapide

et furtive d'un panache roux.

  L'écureuil vient de faire ses emplettes

et va chercher le fruit de sa pêche au sol.


  Avant de s'esquiver à la vitesse de l'éclair.

 

 

 

 

Ecureuil-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Ecureil-2

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 06:22

 

 

 

Le-chat-savant.jpg

 

 

 

Le chat s’est installé en hauteur.

Dominant le monde, il se plonge dans l’étude

D’un calepin rempli de croquis.



« Que faire ? Que faire ? »



Sur son front apparaissent des rides profondes.

Les lobes de l’encéphale humain s’étalent sous ses yeux.

Il prend le stylo posé sur le sol,

Trace quelques lignes sur l’un des croquis.



« Que faire ? Que faire ?

Y-a-t-il un moyen de réparer ? »

 


Ses yeux errent et rencontrent la silhouette

De son maître.

Ce dernier épand

Quelque poudre sur ses massifs de légumes.

 

Les lobes de l’encéphale humain s’étalent sous les yeux du chat.

 

Dans la rivière située en contrebas,

Un poisson flotte le ventre en l’air.

Il a avalé quelques grains de poudre.

 


« Que faire ? Que faire ?

Peut-on corriger cette erreur fondamentale ? »

 


Au loin, un gamin

Fait pétarader un moteur

Qui lance des gerbes de fumée malodorante.

 

Le chat installé en hauteur

Ajoute une virgule au schéma posé devant lui.

Un petit hiatus était apparu dans le croquis

Du système limbique.



« Ca y est, c’est fait. »



Le chat installé en hauteur

Vient de remettre l’humain à sa place.

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 21:06

 

La Chevêche d'athéna, petite chouette, que l'on peut trouver dans les vergers du Piémont nous est présenté par Loic Duchamp sur les rendez-vous du verger  :



 

"La Chevêche est un oiseau des paysages ouverts. Dans notre région, on la trouve essentiellement dans les vergers ou les prés possédant quelques vieux arbres et notamment en Alsace bossue, dans le Pays de Volmunster et ponctuellement le long du piémont alsacien. Elle recherche une cavité pour nicher qui est, dans les Vosges du Nord, un trou dans un arbre fruitier, principalement un pommier.
Si cette cavité, dont l’entrée n’est ni trop large ni trop étroite, est à l’abri des intempéries, et qu’elle est assez profonde, notre petite chouette pourra y déposer 3 à 4 œufs en moyenne dès la mi-avril. Les jeunes quittent leurs parents à la fin de l’été. Seuls 25 à 50% des jeunes, en moyenne, survivront au-delà de la première année."


 

Le verger traditionnel planté sur prairie fauchée et nourrie au fumier, sans engrais chimiques, accueille une flore très variée. Les variétés anciennes de pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers et noyers sont adaptées aux conditions locales. Les arbres sont résistants aux maladies et insectes locaux. Ils se parent de milles fleurs blanches au printemps couronnant les village d'un nuage féérique.

Dans les prés, les graminées sont les plus nombreuses. Elles sont égayées de nombreuses fleurs qui se renouvellent au fil de la saison : pissenlit jaune d'or, cardamine mauuve, achillée millefeuille blanche, sauge bleue,...

 

Les vergers constituent des refuges pour un grand nombre d'espèces animales. Leur qualité d'accueil dépend de nombreux facteurs : l'âge des arbres et leur variété, les cultures et la nature des terrains environnants, le type de soins apporté,... La richesse de l'habitat naturel déterminera la variété des hôtes.

Les vergers sont en recul, abandonnés ou en voie d'être partiellement transformés en lotissement, ces refuges écologiques constituent pourtant encore la ceinture de nombreux villages.

 

Ce sont des lieux paisibles et riants où bruit la vie. Ils évoquent par instant l'atelier d'un artiste. Les vieux troncs arborent des airs de sculpture inspirée, ponctuant le paysage de leurs silhouettes pittoresques dressées.

 

 

En savoir plus, ici

 

 

 


 

 

DSC02998a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03081a

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC03005a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03024a


 

 

 

 

 

 

 

DSC03028a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03039a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03048a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03067a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03071a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03155a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03158a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03161a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03174a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03181a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03189a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03203a

 

 

 

 

 

 

 

DSC03211a

 

 

 

 

 

 

 

DSC05339a

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00869a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 12:55

 

 

 

 

 

La menthe pousse, généreuse et odorante.
Ses fleurs s’offrent, nombreuses.
Il a fallut quelques temps avant qu’elle ne soit visitée.
Aujourd’hui, ce sont deux abeilles,
Un gros bourdon et une brigade d’ailes vives
Dont je ne connais le nom.

Soudain, il est là.
Je ne vois plus que lui.

Quand je passe dans l’allée,
Il s’éloigne, volète alentour,
Me faisant languir.
« Reviendra-t-il ? »

Autour de lui s’organise un ballet dansant.
Une chorégraphie aérienne improvisée.
Les curieux scrutent les costumes.
On entend des « Oh ! » et des « Ah ! »
On s’étonne de la beauté des couleurs.

Les décors ont adopté la tendance verte.
Les coulisses dégagent un parfum naturel.
Les lumières sont réglées sur sunlight.

Aglais Urticae, la beauté éblouissante,
Vient d’entrer en scène.

 

 

 

 

 

Aglais-Urticae.jpg

 

 

 

 


Petite Tortue, Vanesse de l’Ortie ou Aglais Urticae.
Le nom Aglais est un hommage à Aglaia (Aglaé), l'une des trois Charites, déesses de la mythologie grecque, personnifiant la vie dans toute sa plénitude, le don et tout ce qui peut apporter le bonheu
r. Aglae représente la beauté dans ce qu’elle a de plus éblouissant.
Le terme urtica fait référence à la principale plante hôte de la chenille de ce papillon, Urtica dioica, la grande ortie.

 


 

 

Aglais-Urticae-nuit.jpg

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 21:36

 

 

 

 

Lezards-a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lezard.jpg

 

 

 

 

Pour en savoir quelque chose, cliquez ici

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 21:23

 

 

 

Crapaud-Bufo.jpg

 

 

 

Pour en savoir quelque chose, cliquez ici

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 22:03

 

 

Il paraît...

 

 

 

Il paraît que le hérisson aime les tas de bois.

Il paraît qu'il aime y faire sa maison.

 

J'ai pris quelques bûches,

Les plus longues que j'ai trouvées.

 

Je n'en avais pas assez.

 

J'ai pris toutes les branches que j'ai pu rammasser.

Des vieilles, des moches, des tout de travers,

Tout ce qui s'est présenté.

 

Je crois que le hérisson s'en fiche.

 

Je n'avais pas assez.

 

Je me suis souvenue d'un petits tas de branchettes

préparées pour faire le feu

Et laissé au fond du jardin.

 

Je les ai disposées un peu partout

Où il y avait du jour.

 

Je me suis éloignée.

Je ne savais si j'étais contente.

 

Quelques jours plus tard, je suis passée.

Elle m'a plu cette maisonnette.

 


 

Le hérisson n'a pas encore pendu la crémaillère.

 


 

Je guette le facteur.

J'attends une lettres qui me dise :

 


" J'aimerais bien habiter votre maison.

Mais elle est trop en vue.


Je l'aimerais près de deux buissons,

Bien cachée. Je suis timide.

Bien abritée du trop chaud et du mouillé.

 


Gardez-moi quelques limaces pour mes repas du soir,

C'est mon régal."

 

 

 

La Maison-Hérisson

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 21:42

 

 

 

 

 

La fleur d'oignon

 

 

 

 

Le jardinier m'a donné une botte de petits oignons blancs

"Prenez les tiges et coupez les en rondelle dans la salade, a-t-il dit

C'est bon"

J' ai oublié mon cadeau au fond d'un panier

 


Une fleur est née

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 21:25

 

 

 

 

Fenetre.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 21:18

 

 

 

balayeur-1

 

 

 

 

 

balayeur-3

 

 

 

 

 

balayeur 4

 

 

 

 

 

balayeur-2

 

 

 

 

 

 

balayeur-5

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Des histoires en photos
commenter cet article