Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Entête31.01.2010

 

 

 

Rechercher

Contrat Creative Commons
Blog L'Oeil qui court by L'Oeil qui court est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 Unported.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://loeilquicourt.over-blog.fr/

.

Les mots

 

Les mots sont des bulles de savon

Fragiles et tendres

Des papillons

Avec des ailes légères

Il y en a qui sont cuirassés aussi

Ils explosent et laissent des éclats dans la chair

compteur pour blog

9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 06:18

 

 

 

 

 

 

 

 

« La soirée de Reporters Sans Frontières destinée à lutter contre la cyber censure a mis l’ONG qui lutte pour la liberté d’expression, et avec elle une bonne partie de la profession, dans une position très claire. La France, grâce à Hadopi et Loppsi, fait une entrée remarquée dans la liste rouge des pays sous surveillance, la Tunisie, elle, tire sa révérence de façon magistrale. Elle disparaît de la liste des pays ennemis de l’Internet, et Nawaat, le site symbole de la résistance au régime de Ben Ali, repart avec le prix décerné chaque année par RSF à l’occasion. »

12 mars 2011 - http://fr.readwriteweb.com/2011/03/12/a-la-une/cyber-censure-france-entre-dans-rouge-tunisie-sort-du-noir/

 


L’Accord commercial anti-contrefaçon (en anglais Anti-Counterfeiting Trade Agreement : ACTA) est un traité international multilatéral concernant les droits de propriété intellectuelle. Il a été négocié en secret, en dehors de toute transparence, à partir de 2006, lors de rencontre périodiques, par un groupe de pays qui s’est progressivement étoffé : l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, les États-Unis, le Japon, la Jordanie, le Maroc, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Suisse et l’Union européenne (UE).


Il vise à créer son propre organisme de gouvernance en dehors des institutions internationales déjà existantes afin de contrôler et punir la contrefaçon des marchandises, dont les médicaments génériques et la violation du droit d’auteur sur Internet.

Le traité prévoit la création d’un « Comité de l’ACTA » qui pourrait amender l’accord, avec l’approbation des participants présents, en dehors de tout rapport public ou judiciaire et de tout contrôle démocratique.


Il impose l’obligation de coopérer aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI), leur imposant l’obligation de transmettre aux supposées victimes des informations touchant leurs clients et de restreindre l’usage des outils informatiques protégeant la vie privée.

Il pourrait aussi conduire à l'interdiction de la circulation des médicaments génériques de premier secours, considérés comme des contrefaçons préjudiciables aux marques. Ainsi, en février 2009, des médicaments contre le sida ont été bloqués pendant un mois par les autorités douanières d’Amsterdam. 

 

  • ACTA transforme les entreprises d'Internet (fournisseurs d'accès, fournisseurs de service) en police privée du copyright en les rendant responsables de ce que font leurs utilisateurs en ligne.
  • ACTA instaure des sanctions pénales étendues, dangereuses et définies de façon vague.
  • ACTA contourne la démocratie et ouvre la voie à un processus législatif parallèle.

 

"Le 26 janvier 2012, Kader Arif, rapporteur de la commission ACTA au Parlement européen, démissionne, dénonçant l’ensemble du processus ayant abouti à la ratification de l’accord définitif, qu’il qualifie de mascarade. Il fait part des menaces que ce texte fait peser sur la société civile, de l’absence de prise en comptes des revendications du Parlement européen concernant les atteintes aux droits individuels et de manœuvres pour que le traité soit adopté avant que l’opinion publique ne soit alertée."

Wikipédia

 

 

Sources :


Wikipédia  -  

La Quadrature du Net  -

Readwriteweb  -  

Avaaz  -  

 

Vous pouvez voter contre ACTA, ici

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 18:48

 

 

 

 

vitres-1

 

 

 

 

 

vitres-3

 

 

 

 

 

vitres-2

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Peinture et dessins
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 16:44

 

 

Un p'tit coin d'parapluie !

 

En période de pénurie de pluie, le gouvernement met en place des mesures de restriction de l'usage de l'eau. Elles s'adressent aussi bien au particulier qui lave sa voiture, qu'au jardinier amateur, à l'agriculteur dont la récolte est menacée mais également à l'entreprise. 

 

"Lorsque la production d’eau potable et/ou la demande en eau potable risque de ne pas être satisfaite, les limitations d’usage de l’eau peuvent toucher les particuliers en matière, par exemple, de remplissage des piscines privées, de lavage des véhicules en dehors d’une station de lavage, de lavage des trottoirs, d’arrosage des pelouses et des jardins potagers ou encore de nettoyage de terrasses et des façades ne faisant pas l’objet de travaux. Par ailleurs, ces mesures de limitation peuvent être modulées (plage horaire, régulation des débits...) et/ou être élargies aux professionnels." informe le site ministériel Service Public

 

 

Principalement en été, les restrictions sont adaptées à la gravité de la sécheresse. Cependant le manque d'eau peut s'imposer en d'autres saisons.

Des seuils de sécheresse correspondant à des mesures de limitation des prélèvements en eau ont été fixés pour faire face aux insuffisances  de ressource en eau. Ils s'étagent du seuil de "vigilance " incitant les particuliers et les professionnels à faire des économies d'eau jusqu'au stade d'"Arrêt des prélèvements non prioritaires" : qui autorise seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires (santé, sécurité civile, eau potable) et comportent en outre les stades d'"alerte" et de "crise".

Consultation des arrêtés de restriction en eau du Ministère de l'Ecologie

 

 

Eau-et-nucleaire-3.jpg

 

 

 

Une pénurie en eau potable mondiale

 

La question de l'eau devient de plus en plus dramatique au niveau mondial. La France choisit actuellement de continuer l'investissement dans un programme nucléaire en insistant sur son aspect écologique de réduction des gaz à effets de serres.

 

"Au niveau des nappes d’eau souterraine, environ 67 % des réservoirs affichaient, au 1er août 2011, un niveau inférieur à la normale, notamment dans la plus grande partie du bassin parisien et dans le sud-ouest.

La population mondiale devrait passer de 6 milliards d'individus en l'an 2000 à 8 milliards en l'an 2025. La quantité d'eau douce disponible par habitant et par an devrait donc chuter de 6600 à 4800 mètres cubes, une réduction de presque un tiers. Si parallèlement la tendance actuelle à l'augmentation des prélèvements en eau se poursuit, entre la moitié et les deux tiers de l'humanité devrait être en situation de stress hydrique en 2025, seuil d'alerte retenu par l'organisation des Nations Unies (ONU) et correspondant à moins de 1700 mètres cubes d'eau douce disponible par habitant et par an. Le risque de pénurie d'eau douce existe donc bel et bien."

Dossier du CNRS

 

Brahma Chellaney, Professeur d’études stratégiques au Centre de Recherche Politique à New Delhi et auteur de "Asian Juggernaut : The Rise of China, India and Japan" ou Le rouleau compresseur asiatique : l’avènement de la Chine, de l’Inde et du Japon, fait un brillant exposé de la situation dans son article intitulé
"Le changement climatique défie le nucléaire" paru sur le site "Le Temps"

 


Eau-et-nucleaire-4.jpg

 


Les centrales nucléaires françaises contribueront de façon croissante à la pénurie d'eau potable de la planète.

 


 

Résumé d'un article paru le 7 février dans un quotidien allemand intitulé

"Stromversorgung trotzt der kälte" 

 

Actuellement, par cette période de grand froid, même pendant les heures de pointe, entre 8h et 9 h et entre 18h et 19h, l'Allemagne exporte de l'électricite. Ainsi, lundi matin, 4000 Megawatt, correspondant à la production de 3 à 4 réacteurs nucléaires ont été exportés. Bien que les températures en Allemagne, pays continental, sont, en moyenne, plus froides qu'en France.

En France, "le pays du nucléaire", l'électricité commence à manquer. Ce même lundi matin, la France a importé 5000 Megawatt.
La raison en est le froid actuel et .. bien sûr .. les chauffages électriques que ce seul pays a largement encouragé.


Aux heures maximales, la France avec ses 63 millions d'habitants a besoin d'une puissance de 97000 Mégawatt, l'Allemagne avec ses 82 millions d'habitants se contente de 70000 Megawatt (malgré sa population bien plus importante).

Actuellement il n' y a pas beaucoup de vent, donc pas beaucoup d' énergie éolienne.
Mais l'énergie la plus chère, le solaire, est un facteur stabilisateur, car en milieu de journée (quand la consommation est forte aussi) il peut contribuer presque pour 10000 Mégawatt (l'équivalent de 7 réacteurs nucléaires).

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nucléaire
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 16:48

 

 

Elles protègent de la production des gaz à effet de serre." L’impact d’une installation nucléaire sur l’environnement est dû principalement à ses rejets radioactifs, thermiques et chimiques. Les mesures édictées par la réglementation française sont destinées à maintenir ces rejets à des niveaux acceptables du point de vue de la santé des personnes et de la protection de l’environnement." écrit la Société Française d'Energie Nucléaire. Elles génèrent des catastrophes industrielles qui laissent démunis les meilleurs techniciens. Elles s'appuient sur la production d'uranium. Les conséquences médicales sur les ouvriers d'extraction, la population et l'environnement de proximité sont peu diffusées...


Les centrales nucléaires sont-elles écologiques ?

 

Cet article présente les besoins en eau des centrales nucléaires.

 


 

Changement climatique et vulnérabilité accrue

Les catastrophes naturelles, tempêtes, ouragans et tsunamis sont favorisées par le réchauffement climatique et la déforestation. Les grandes forêts, inéluctablement réduites, ne peuvent plus jouer leur rôle de régulation des températures et de modération des phénomènes climatiques violents. Le 4 septembre 2006, l'Organisation des Nations Unies affirmait " Il est largement admis que le réchauffement climatique est provoqué par la combustion du pétrole et du gaz. Mais en réalité 25 à 30 pour cent des gaz à effet de serre relâchés chaque année dans l’atmosphère – 1,6 milliard de tonnes – sont causés par la déforestation. (...) Quelque 13 millions d’hectares de forêts sont perdus chaque année dans le monde, la plus grande partie sous les tropiques."


La vulnérabilité des 14 centrales nucléaires du littoral français en est accrue.


 

Eau et nucléaire 0

 


Les ogresses de l'eau potable
Les autres centrales nucléaires françaises sont installées au bord des rivières. Les centrales nucléaires présentent la nécessité impérative d'être placées au bord de l'eau où elles  puisent des quantités  très importantes pour se refroidir (16,5 milliards de m3 pris dans les rivières) ainsi que le présente Alain VICAUD de la Division Production Nucléaire  d'EDF, dans un document de 2007. Au total, nous informe-t-il, la quantité d'eau prélevée en France pour ses 58 réacteurs s'élève à 42 milliards de m3.

"En 2007, 31,6 milliards de m3 d'eau ont été prélevés en France métropolitaine pour satisfaire les activités humaines. Les volumes utilisés sont stables depuis les années quatre-vingt-dix, hormis en 2003 lors d'une canicule sévère. La production d'énergie est de loin le secteur qui prélève les plus grandes quantités d'eau (59 %) mais 93 % de cette eau est restituée après utilisation. (...) Les besoins en eau potable, stabilisés depuis 1990, représentent 18 % des volumes prélevés." a constaté l'INSEE.

 

 


Les centrales nucléaires consomment ainsi 50% de l'eau potable prélevée en France. 


 

Eau-et-nucleaire-1.jpg

 

 

 


Le nucléaire, une indépendance énergétique ?

 

Certaines centrales peuvent être amenées à s'arrêter contraignant la France à des importations à prix très élevé.  "Si le débit des fleuves devient insuffisant (en période de sécheresse), les centrales ne peuvent plus être refroidies et doivent être arrêtées", explique Thomas Houdré, directeur des centrales nucléaires à l'Agence de sûreté nucléaire dans un article de l'Express.

 

"Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 46 lignes transfrontalières, le réseau géré par RTE , Réseau de Transport d'Elecricité, est le plus important d’Europe. RTE a réalisé un chiffre d’affaires de € 4 130 millions en 2009 et emploie 8500 salariés.

 (...) La région Bretagne a élaboré en septembre un plan stratégique pour résorber les risques de coupure d’électricité généralisée lors des pics de consommation en hiver (...) par la maîtrise de la consommation, le développement massif des énergies renouvelables et la sécurisation de l’alimentation électrique.."

Des investissements qualifiés de "mesures d'urgence" ont été par ailleurs réalisés depuis 2008 en PACA particulièrement touché par les coupures d'électricité. "Depuis décembre 2010, ils ont déjà permis d’éviter 1 jour d’alerte rouge et 9 jours d’alerte orange. Ce mieux notable ne résout néanmoins pas totalement la situation de l’Est de la région PACA.


(...) Le nombre total de coupures sur l’année a été particulièrement bas, hors événements exceptionnels, en réduction de plus d’un tiers par rapport à la moyenne des 10 années précédentes."

Les coupures longues dues à des évènements exceptionnels (grands froids, tempêtes, inondations,...) sont sensiblement équivalentes à celles des années 2004, 2005 et 2006.

 

La production française d'électricité a augmenté de 6% en 2010.

"L’éolien poursuit son développement tandis que le photovoltaïque est en très forte croissance.

 

(...) Sur l'année 2009, la France a exporté 66,6 TWh et importé 37,1 TWh."

selon les propos du site de Réseau de Transport d'Electricité.

 

Il intéressant de comparer les chiffres d'importation donnés par RTE en sa page 18 de son "bilan électrique français 2010"  et ceux donnés par le Ministère du développement durable pour 2009  en sa page 25 dans ses "chiffres clefs de l'énergie 2010" .

 

 

 

La dépendance intermittente de la France a généré une inquiétude importante du gouvernement français lors de la fermeture de 8 centrales allemandes en 2011. Ainsi le Monde du 11.11.2011 fait part de " déclarations quelque peu alarmistes du ministre de l'énergie, expliquant, mercredi 9 novembre, qu'il n'excluait pas une panne généralisée cet hiver en raison de la réduction de la production en Allemagne liée aux premiers arrêts de réacteurs nucléaires."

 "Y aura-t-il une pénurie d'électricité en France cet hiver ? Le ministre de l'énergie, Eric Besson, a assuré, mercredi 26 octobre 2011, que le gouvernement resterait vigilant, tout en reconnaisant que "le premier risque de court terme est celui de l'approvisionnement cet hiver si des facteurs très défavorables étaient réunis", évoquant notamment des températures très froides, des retards de mise en œuvre de centrales à gaz et à charbon en Allemagne en plus de l'arrêt des réacteurs allemands." Le  Monde

 

 


La chute importante des températures des derniers jours soulève la question.

 

 

Eau2


 


"Les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été placés en alerte rouge Ecowatt pour la journée de lundi (6 février), ce qui signifie qu'il existe un "réel risque de coupure électrique" sur l'est de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a annoncé RTE sur son site internet.

Alors que la filiale d'EDF chargée du transport du courant prévoit un nouveau record historique de consommation en France pour lundi à 19h00, les clients sont invités à réduire leur consommation entre 18h00 et 20h00." explique le Point.

 

Quelles quantités d'électricité seront-elles importées durant l'hiver 2012 dans un pays qui revendique une totale indépendance énergétique ? Quel en sera le coût ?

 

 

Suite  Les centrales nucléaires sont-elles écologiques (2)

le 7 février 2012

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Nucléaire
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 16:42

 

 

 

 

Silence glacial des responsables européens

Appel pour une stratégie de l’UE pour les personnes sans-abris


Depuis une semaine, plusieurs dizaines d’européens sont morts de froid et les responsables de l’Union Européenne dorment. Sont-ils à ce point insensibles qu’ils ne perçoivent pas qu’on les attend solidaires et actifs devant la détresse des plus vulnérables. On estime à plus de 3 millions le nombre de sans-abris dans l’Union. En mettant dans la stratégie Europe 2020 un objectif de sortir de la pauvreté 20 millions de personnes, n’ont-ils pas réalisé que la pauvreté, ce ne sont pas uniquement des statistiques, mais avant tout des hommes, des femmes et des enfants qui souffrent dans leurs chairs?


On ne gouverne pas l’Europe par l’indifférence.


Nous appelons à un sursaut. A un réveil. A un peu d’humanité. L’Europe serait-elle devenue incapable de se mobiliser? Où est la réunion d’urgence? Où sont les sommes qui devraient être débloquées sans délai? Où sont les appels à ce que les gouvernements unissent leurs forces pour aider les faibles?

Nous ne pouvons pas nous résigner à cette impuissance, à ce silence glacial. L’Europe doit se désengourdir.


Nous, députés européens, appelons M. José Manuel Barroso, Président de la Commission européen, M. Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, et Mme Helle Thorning-Schmidt, Premier Ministre du Danemark et Présidente en exercice du Conseil de l’Union Européenne:


- à réunir d’urgence les représentants des gouvernements nationaux afin de s’assurer que dans chacun des Etats membres, les mesures indispensables ont été prises afin de garantir le droit à un hébergement d’urgence pour les personnes dormant dans la rue,


- à mettre en place un fonds de secours pour aider les Etats membres qui n’auraient pas les moyens de faire face à cette situation critique,


- à mettre en œuvre sans délai la stratégie de l’UE pour les personnes sans-abris adoptée par le Parlement européen dans sa résolution du 14 septembre 2011.


Premiers signataires:

Karima Delli, Députée européenne, Auteur de la résolution du Parlement européen sur une Stratégie de l’UE pour les personnes sans-abris
François Alfonsi, Député européen
Kader Arif, Député européen
Sandrine Bélier, Députée européenne
Malika Benarab-Attou, Députée européenne
Jean-Luc Bennahmias, Député européen
Jean-Paul Besset, Député européen
Philippe Boulland, Député européen
José Bové, Député européen
Pascal Canfin, Député européen
Yves Cochet, Député européen
Daniel Cohn-Bendit, Député européen, Co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen
Frédéric Daerden, Député européen, Rapporteur sur la Plateforme européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale
Harlem Désir, Député européen
Hélène Flautre, Députée européenne
Sylvie Guillaume, Députée européenne
Estelle Grelier, Députée européenne
Catherine Grèze, Députée européenne
Jacky Hénin, Député européen
Yannick Jadot, Député européen
Eva Joly, Députée européenne, Présidente de la Commission du Développement du Parlement européen, Candidate à l’élection présidentielle
Nicole Kiil-Nielsen, Députée européenne
Patrick Le Hyaric, Député européen
Corinne Lepage, Députée européenne, Candidate à l’élection présidentielle
Jean-Luc Mélenchon, Député européen, Candidat à l’élection présidentielle
Younous Omarjee, Député européen
Michèle Rivasi, Députée européenne
Raül Romeva i Rueda, Député européen
Rui Tavares, Député européen
Catherine Trautmann, Députée européenne
Marie-Christine Vergiat, Députée européenne

 

The greens


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 15:28

 

 

 

 

Mouettes.jpg

 

 

 

 

Les cris zèbrent l'eau

 

Froidure de l'hiver

 

La vie s'ébat 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Regard poétique
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:22

 

Elles se battent au quotidien pour des valeurs qui s’articulent autour du respect des droits de l’Homme, de l’application des libertés fondamentales, de l’égalité des hommes entre eux, de l’accès à des conditions de vie décentes et dignes pour chacun.

Elles sont engagées dans des actions concrètes auprès des hommes et des femmes, des enfants et des vieillards qui demandent un droit à l’existence.

Elles sont de plus en plus choquées par les pratiques européennes et par celles de la France en particulier. Elles sont de plus en plus démunies pour apporter leur aide dans un contexte politique idéologique de répression et d’humiliation qui se traduit par un envoi vers la mort de milliers de personnes demandant asile. Certaines voient leur existence menacée en France en raison de choix politiques qui se précisent.

 

Des Ponts pas des Murs ici

Qui sont-elles ?

Des ponts pas des murs est un collectif qui s'est créé en 2008.

Préoccupées par le caractère essentiellement sécuritaire du traitement des flux migratoires, entraînant des milliers de morts, et par les choix économiques mis en œuvre qui maintiennent le continent africain en marge du développement, des organisations de la société civile du Nord et du Sud ont organisé un sommet citoyen sur les migrations, les 17 et 18 octobre 2008 à Paris.

 

En 2011, le collectif rappelle :

 

France,-terre-interdite

                          France, terre interdite

 

"Les questions migratoires en Afrique de l’Ouest, du Centre et au Maghreb ne peuvent pas être dissociées aujourd’hui des politiques européennes relatives à l’asile et aux migrations. Du fait du durcissement des mesures d’entrée sur le territoire européen, il est devenu aujourd’hui quasiment impossible de rejoindre facilement le territoire européen de manière légale, ce qui a eu comme effet de contribuer au développement de l’immigration dite « clandestine »...

Suite ici

 

En 2012, il est composé de :


    Acort
    Ader
    ATMF
    Attac
    CCFD Terre Solidaire
    Crid
    Emmaüs International
    Enda Europe
    Eunomad France
    France Amérique Latine
    FSU
    Gisti
    IDD
    Ipam
    La Cimade
    La Fasti
    Ligue des Droits de l’Homme
    Mouvement de la Paix
    Réseau foi et justice Afrique Europe
    Siad
    Solidaires
    Terre des Hommes France

 

    Ces associations, engagées sur le terrain, communiquent une :

 

Lettre ouverte aux candidat.es à l’élection présidentielle de 2012

 

Madame, Monsieur,

 

 

Le réseau international « Des Ponts Pas Des Murs » est constitué d’associations de défense des droits de l’Homme, de solidarité internationale, d’associations de migrants et de soutien aux migrants et d’organisations syndicales. Les associations françaises du réseau sont regroupées au sein d’une plateforme nationale.

 

Nous considérons que les migrations permettent d’établir des ponts entre les sociétés et ne voulons pas d’une France et d’une Europe qui se transforment en forteresse.

 

Le-chemin-s-est-fige.jpg

Le chemin s'est figé

 

 

Les dirigeants des pays du Nord affirment rechercher une « solution » à ce qu’ils appellent le « problème » de l’immigration, solution qui passerait par un contrôle plus strict des frontières, par une « gestion concertée » des « flux » migratoires et par toute une série de dispositifs répressifs. Ils savent que leurs déclarations et leurs politiques instrumentalisent des fantasmes à des fins électorales. Ils savent aussi qu’une politique responsable nécessite des politiques nationales fondées sur la dignité et l’égalité des droits et la recherche de réponses par une transformation de l’organisation mondiale.

 

 

Aujourd’hui, à quelques mois de l’élection présidentielle en France, nous tenons à affirmer à l’attention de l’ensemble des candidat.es que nombre des citoyen·nes qu’ils et elles souhaitent représenter refusent la croissance exponentielle des moyens donnés à la guerre aux migrant·es, s’indignent qu’on enferme des personnes au motif qu’elles ont été qualifiées de migrants illégaux, n’admettent pas qu’on mène en leur nom des politiques restreignant les droits sociaux, économiques et politiques des immigré·es présent·es dans les pays du Nord.

 

Ils et elles n’acceptent pas non plus que dans les pays d’émigration comme dans les pays d’immigration, les Etats les plus puissants organisent le pillage et l’exploitation de migrant·es utiles à 

leurs économies et tentent de contraindre les pays les plus pauvres à prendre part, par exemple via des accords de réadmission, aux politiques dites d’« immigration choisie » et au chantage à l’aide au développement.

 

 

Nous affirmons que dans chaque pays, et pour nous en France, l’Etat doit veiller à promouvoir l’égalité des droits entre migrants et ressortissants nationaux et que dans le travail d’élaboration des codes et lois concernant les migrations comme dans les politiques migratoires menées par les exécutifs nationaux ou internationaux, les libertés fondamentales, dont celle d’aller et venir, doivent être garanties.

 

 

Vous trouverez ci-après des principes à affirmer et des points qui doivent faire l’objet de mesures immédiates, actés par l’ensemble des organisations et associations françaises membres du réseau Des Ponts Pas des Murs.

Nous vous demandons de nous préciser votre position et vos engagements sur chacun de ces points.

 


1. Principes à affirmer et à porter au niveau européen et international

  • L’égalité des droits
  • La liberté de circulation
  • La lutte contre les discriminations, la xénophobie, le racisme
  • La dissociation entre accords économiques et de coopération et les migrations
  • L’implication de la société civile et des migrant-e-s dans toutes les négociations

2. Mesures immédiates en France portant sur :


  • Bienvenu-en-France
  •   
  • La régularisation des sans-papier-e-s
  • La reconnaissance d’une citoyenneté de résidence
  • La ratification de la convention internationale sur les droits des migrant-e-s
  • La dépénalisation des infractions au séjour et la fermeture des centres de rétention administrative
  • La renégociation des accords de coopération sur une base équitable et transparente
  • L’abrogation des lois répressives et le retour du droit au séjour pour les étranger-e-s malades
  • La révision des politiques de visa en conformité avec le respect des droits fondamentaux
  •  

 

 

Dans l‘attente, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Paris, le 30 Janvier 2012

 

 

Vous retrouverez ce texte sur le site du gisti, ici


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 09:14

 

 

 

 

 

 

Thomas Clement Douglas a prononcé ce discours en 1944 au Canada.

ll a dirigé le premier gouvernement social-démocrate en Amérique du Nord de 1944 à 1961, en tant que premier ministre du Saskatchewan , province Ouest du Canada.Il s'est battu en vue de créer l'assurance maladie canadienne et la mettre en oeuvre pour ses concitoyens. Né en octobre 1904 à Falkirk en écosse, il est décédé en 1986 au Canada.  C'est un éminent représentant de la sociale démocratie politique.

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:51

 

Apprenant que l'adjointe aux marchés de la ville de Strasbourg avait perdu sa délégation peu de temps après qu'elle ait participé à la création de l'Antenne Anticor locale et en ait pris la direction, la présidente nationale de l'association et deux autres de ses membres éminents ont assisté au Conseil Municipal qui devait consacrer la décision du maire par un vote du Conseil Municipal.

 

Madame Augé a expliqué une nouvelle fois les raisons de la création d'Anticor, structure de lutte contre la corruption essentiellement par l'élaboration de texte préventifs à soumettre au vote du parlement sans chercher à se substituer à la justice.

 

Elle a exprimé le souhait de rassurer encore une fois des collègues et un maire quant aux intentions honorables de la structure. Un des objectifs étant de permettre une transaparence envers les électeurs qui ont perdu la plus grande partie de leur confiance envers les élus. L'origine des peurs des élus de la municipalité de Strasbourg interroge. En quoi l'élaboration d'un organe cherchant le dialogue et la transparence peut-elle nuire aux intérêts du bien public ?

 

Qu'a dit Madame Augé dans son allocution au Conseil Municipal, le 23 janvier ?

 

«Ce qui se joue aujourd’hui à Strasbourg avec le vote de cette délibération est bien plus que le retrait de mon titre d’adjointe. Mon destin personnel est en réalité de bien peu d’importance dans cette affaire. Des valeurs essentielles sont en jeu. Il s’agit de défendre la liberté d’expression, d’opinion, et d’association mais aussi le respect de la loi.

Ne nous y trompons pas, c’est bien mon souci du respect de la règle de droit, qui est en cause et rien d’autre. C’est pour ces raisons et dans ce contexte que mes délégations m’ont été retirées le 22 décembre 2011.

Quand on est adjointe aux marchés publics, on est là pour faire respecter les règles. Cela a été ma ligne de conduite depuis le 1er jour du mandat. En effet, ce qui compte pour moi, c’est que les citoyens, à qui nous avons des comptes à rendre, soient certains que les choses sont faites dans les règles de l’art et que personne ne puisse en douter.

Dès novembre 2010, mon champ d’action a été restreint par une réduction de ma délégation.

 

(...)

En conséquence, chers collègues, si vous votez pour ma destitution, vous enverrez un message très fort aux citoyens, vous leur direz très explicitement que mes convictions dans la lutte contre la corruption ne sont pas acceptables à vos yeux .

Ce message est totalement contraire aux valeurs auxquelles vous souscrivez de par votre engagement politique. Comme le disait une ancienne élue samedi dans la presse locale, le symbole est désastreux et dangereux !"

 

Discours de Chantal Augé, intégral - cliquez ici,

 

 

Le siteAchatPublic Info nous donne un aperçu de la qualité du travail de Madame Augé et des collègues avec lesquels elle était amenée à collaborer dans le cadre de son mandat municipal.

 

La 2ème édition des Trophées de la commande publique a rendu son verdict : la ville de Strasbourg remporte la catégorie « achat durable », Antibes-Juan-les-Pins  la catégorie « performance de l’achat » et le CHU de Fort-de-France la catégorie « méthodes et organisation» (voir le palmarès complet). Commençons le tour des pistes des lauréats par la capitale alsacienne, récompensée pour l'impressionnant travail fourni, dans le domaine du développement durable, à l'occasion de son marché de restauration scolaire."

 

Pour accéder à l'article cliquez ici

 

Parmi les rares voix qui se sont élévées contre la mesure inquiétante quant à l'exercice de la démocratie et à l'éthique politique, initiée par le maire de Strasbourg, lesécologistes faisant eux-mêmes partis, par alliance, de la majorité, situent le travail de Madame Augé.

 

" (...) Nous estimons que notre collègue adjointe a toujours rempli avec beaucoup de rigueur les fonctions qui lui ont été confiées. Et si certains ont pu voir parfois cette rigueur comme un excès, il s’agit plutôt de notre point de vue d’une grande qualité, à plus forte raison lorsqu’il est question de sobriété budgétaire et de maîtrise de la dépense publique.

 

Après plus de trois ans d’exercice de cette responsabilité périlleuse par Chantal Augé, le groupe des élu-e-s écologistes fait le constat que la situation de Strasbourg s’est notablement améliorée, et que nous avons progressé dans au moins quatre directions :

 

-         Nous constatons en premier lieu une plus grande rationalisation de la commande publique qui aura permis à notre collectivité de réaliser des économies subséquentes, ce qui n’est pas un mince avantage en période de rigueur budgétaire ;

 

-         Ce mouvement aura d'ailleurs été accompagné, en parallèle, des prémices d’une meilleure optimisation de l’achat public destinée à diminuer de manière responsable nos frais de fonctionnement… condition sine qua non de la stabilité fiscale à laquelle nous nous sommes tous, ici, engagés ;

 

-         Nous avons pu également observer un développement certain, à l’échelle de la Ville comme de la Communauté Urbaine, des clauses d’insertion et des marchés d’insertion, qui sont des outils avérés de mobilisation de la commande publique comme levier de solidarité active ;

 

-         Enfin, nous ne pouvons pas ignorer l’introduction de clauses environnementales dans les marchés publics, innovation majeure nous ayant notamment permis d’obtenir en novembre 2009 le Trophée de la commande publique dans la catégorie « achat durable » pour notre marché de restauration scolaire. Ce marché, exemplaire s’il en est, nous aura permis à la fois d’introduire le bio à grande échelle dans les cantines scolaires et de réduire les émissions de gaz à effet de serre des activités qui y sont liées. Ce marché, avec lequel Strasbourg à fait école, n’aurait certainement pas vu le jour sans l’obstination de Madame Augé (…)

 

Lire la suite (sur facebook)

 

"Conseillère municipale socialiste, Caroline Ctorza a soutenu sans ambiguïté lundi Chantal Augé. Elle-même a démissionné en 2009 de son poste d'ajointe en charge de la prévention des risques juridiques et participé à la création d'Anticor 67." écrit l'AFP. 

 

Malgré l'instauration d'un vote à bulletins secrets, que refusait le maire dans un premier temps, les élus de la majorité ont suivi (presque) comme un seul homme la consigne de vote, comme le rapporte France3 Alsace. 

 

Article France 3 Alsace, cliquez ici

 

Madame Augé livre un commentaire posé sur cet épisode peu glorieux de la politique strasbourgeoise et compte bien continuer son travail dans la direction qu'elle s'est fixée au sein d'Anticor.

 

Interview de Madame Augé par Alsace 20

 

 

La ville de Strasbourg vient de se séparer d'une élue au service du bien collectif et de la probité alors que l'avalanche des affaires politiques du parti au pouvoir renforce encore la défiance des citoyens envers ses représentants. Les motifs énoncés confirment une idées de la politique-caste qui règle sans témoins les affaires de la cité dans le refus du débat public. 

 

Monsieur Ries a intégré l'équipe de campagne de Monsieur Hollande le 18 novembre 2012, en tant que membre du "Conseil des Elus" et chargé des transports. Faut-il voir dans cette nouvelle façon de diriger Strasbourg une indication de la gestion démocratique de cette équipe de campagne et de son capitaine ou bien est-ce un dérapage personnel ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 14:42

 

 

 

Un sondage TNS Sofres, évalue que 75% des Français pensent que les hommes et les femmes politiques sont plutôt corrompus.

Les taux d'abstention des dernières élections s'élèvent.

Ils atteignent 55,6% aux dernières élections cantonales en 2011

contre 35% et 44%n 2008,     

33% et 34% aux municipales de 2008

16,2 et 16% aux présidentielles de 2007

37% et 34% aux élections régionales de 2004

  Source TNS Sofres

 

Ces constats ont amené des élus et des citoyens strasbourgeois à créer une antenne de l'Association Anticor. Cette structure a pour objectif de restaurer la confiance des citoyens envers les politiques par l'introduction d'une charte de l'éthique en politique soumise aux candidats à l'élection présidentielle et de soumettre aux conseils des collectivités territoriales une charte de déontologie de l'élu.

L'association milite également pour la mise en place de garde-fous telle une plus grande indépendance des juges politiques pour préserver cette éthique souhaitée. Elle demande tranparence de la chose publique et participation des citoyens.

 

Madame Augé était l'adjointe aux marchés de la ville de Strasbourg, sans étiquette, rattachée à la liste PS majoritaire. Elle a pris la tête de l'antenne strasbourgeoise d'Anticor, le 30 novembre 2011. Dès le conseil municipal suivant, le 8 décembre, le maire luia a retiré ses délégations.Plusieurs adjoints et conseillers municipaux de tous bords l'ont interpelée avec une virulence inquiétante . Rares ont été les voix à soutenir ce projet de transparence de la politique. La décision du maire doit être approuvée lors du prochain conseil municipal, le 23 janvier. La délibération proposée vise à la révocation de ses fonctions d'adjointe. Tout vote concernant une personne appelle le bulletin secret,  le vote d'approbation de retrait de sa délégation devrait donc être fait selon ces modalités. Cependant, Monsieur Riess a d'ores et déjà mentionné qu'il voulait un vote à main levé.


Notre démocratie ...

 

 

Extrait du conseil municipal de Strasbourg du 8 décembre 2011 :

 

 

 

 

Lettre de la Présidente Nationale d’Anticor au Maire de Strasbourg

" décembre 15, 2011

Le 12 décembre 2011

Monsieur le Sénateur-Maire,

La création d’une antenne locale d’Anticor 67, a déclenché pendant une heure au dernier Conseil Municipal de Strasbourg des attaques d’une virulence étonnante.
Son existence même a été mise en cause, les élus qui se sont exprimés contre se déclarant « sous le contrôle d’Anticor ». L’un d’eux a affirmé que « sa création était une faute ». Il a même été demandé à l’adjointe à l’origine de la création de ce groupe local de donner sa démission !  ..."

 

Pour lire la suite, cliquez ici


 

Discours d'introduction à la création de l'antenne Anticor Bas-Rhin de Madame Augé

Il nous est apparu indispensable d’installer les questions d’éthique et de transparence en politique au cœur du débat citoyen.

Selon un sondage TNS Sofres portant sur 1000 personnes en septembre 2011, près de 3 français sur 4 considèrent que d’une manière générale, leurs élus sont plutôt corrompus. Ce chiffre illustre la très grande défiance des citoyens vis-à-vis de la façon dont fonctionne le  système politique actuellement. Mais notre système politique est une démocratie. Il y a donc bien un risque de dislocation de cette démocratie.

Le nombre d’élus corrompus est bien évidemment faible mais ce qui est important ici est le ressenti des citoyens qui pensent que les intérêts personnels des élus ont supplanté l’intérêt collectif.

Les citoyens sont en effet de plus en plus persuadés que les hommes et les femmes politiques font passer  leurs intérêts privés avant la défense du bien commun.

Anticor 67,discours d'introduction, cliquez ici

 

 

 


Repost 0
Published by l'oeil qui court - dans Questions humaines et sociales
commenter cet article